•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Ville de Winnipeg privée de 12 M$ par mois en raison de la pandémie

Brian Bowman, lors d'une réunion du conseil municipal.

Le maire de Winnipeg, Brian Bowman.

Photo : Radio-Canada / Trevor Brine

Radio-Canada

La Ville de Winnipeg perd 12 millions de dollars de revenus par mois en raison de la pandémie de COVID-19 a affirmé le maire de Winnipeg.

Brian Bowman a fait cette affirmation à l’émission Power & Politics vendredi.

Selon lui, la moitié de ces pertes est causée par une diminution importante de l’utilisation des transports en commun., ce qui se traduit par une baisse des revenus de Winnipeg Transit de 6 M$.

« Plus cela dure, plus cela exercera une pression sur nos budgets de fonctionnement et autres », a mentionné Brian Bowman en soulignant que les municipalités ne sont pas autorisées à emprunter de l’argent pour leurs activités et ont le mandat d’équilibrer leur budget chaque année.

Même si la loi sur l’équilibre budgétaire était temporairement levée, Brian Bowman croit que la seule façon pour sa Ville de trouver des fonds supplémentaires serait d’augmenter les impôts fonciers, ce qu’il ne veut pas faire.

« La dernière chose qui aiderait les propriétaires fonciers et les entreprises à sortir de cette situation serait de leur imposer un fardeau fiscal encore plus lourd », dit-il.

Le maire prévient que si plus d’aide de vient pas rapidement, d’autres mises à pied pourraient survenir bientôt.

La Ville à déjà mis à pied 674 travailleurs saisonniers plus tôt cette semaine et envisage également des compressions au sein de Winnipeg Transit.

Lettre de la province

Mercredi, la ministre des Relations avec les municipalités du Manitoba Rochelle Squires a envoyé une lettre aux municipalités de la province leur demandant de réviser leurs budgets pour atténuer les effets fiscaux de la pandémie de la COVID-19.

L’opposition officielle a décrié le geste en jugeant que la lettre laisse entendre que des compressions s’imposent. Brian Bowman croit également que c’est le cas.

Le budget de la Ville est équilibré et sa situation financière est correcte, croit Brian Bowman, mais « notre flexibilité et notre capacité à faire face à cela sont limitées en fonction des structures financières qui sont en place pour les municipalités ».

Avec les informations de Power & Politics

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !