•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La frontière canado-américaine fermée pour encore 30 jours

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Gros plan de Justin Trudeau devant sa résidence à Ottawa.

Justin Trudeau pendant son point de presse samedi.

Photo : La Presse canadienne / Justin Tang

Le premier ministre Justin Trudeau confirme que le Canada et les États-Unis vont prolonger de 30 jours les mesures mises en place aux frontières.

Le premier ministre annonçait le 18 mars que la frontière canado-américaine était maintenant « fermée temporairement » aux déplacements non essentiels des citoyens des deux pays.

Cependant, les restrictions aux déplacements ne s'appliquent pas aux échanges commerciaux. Ainsi, les denrées de première nécessité comme les produits alimentaires, médicaments et fournitures médicales continuent de traverser la frontière.

Cette annonce précise que la frontière canado-américaine sera fermée au moins jusqu'au 21 mai. L'entente actuelle venait à échéance le 21 avril. Elle a donc été reconduite, incluant les mêmes mécanismes.

Justin Trudeau a indiqué que c'est le ministre fédéral de la Sécurité publique Bill Blair qui a mené les discussions avec les États-Unis.

C’est une décision importante qui va protéger les gens des deux côtés de la frontière, a-t-il déclaré.

De plus, Justin Trudeau annonce une aide de 306 millions de dollars pour soutenir « les petites et moyennes entreprises autochtones et soutenir les institutions financières autochtones qui leur offrent du financement ».

Ces fonds permettront à ces entreprises d’obtenir des prêts à court terme sans intérêt et des contributions non remboursables de la part d’institutions financières autochtones. Ces institutions offrent des services de financement et de soutien aux entreprises des Premières Nations, des Inuits et des Métis. Ces mesures aideront 6000 entreprises appartenant à des Autochtones à traverser cette période difficile, peut-on lire dans le communiqué de presse.

Selon Justin Trudeau, les investissements annoncés aujourd’hui vont aider des milliers d’entreprises à tenir le coup jusqu’à ce que la situation s’améliore, y compris beaucoup d’entreprises dirigées par des femmes autochtones. Ces entreprises emploient des gens d’un bout à l’autre du pays dans beaucoup de secteurs.

C’est une première étape. Bientôt, on va annoncer d’autres mesures pour soutenir les entreprises autochtones et leurs employés.

Justin Trudeau, premier ministre du Canada

Cette aide s’ajoute aux autres mesures annoncées au cours des dernières semaines, comme la prestation canadienne d’urgence, les subventions salariales et les prêts aux petites entreprises, a-t-il tenu à souligner.

Une campagne publicitaire

Deux avions chargés de masques N-95 et des combinaisons sont arrivés hier au Canada, a-t-il mentionné. D’autres avions transportant du matériel médical arriveront en fin de semaine et au courant de la semaine prochaine, a-t-il affirmé.

De plus, Justin Trudeau a annoncé que des publicités mettant en vedette des personnalités publiques canadiennes commenceront à être diffusées plus tard dans la journée.

Parmi les têtes d’affiche, notons la présence de Laurent Duvernay-Tardif, David Saint-Jacques, Hayley Wickenheiser, Chris Hadfield, Dre Theresa Tam, administratrice en chef de la santé publique du Canada, ou encore la Dre Mona Nemer, conseillère scientifique en chef du Canada.

Ils inviteront les Canadiens à rester à la maison pour sauver des vies, à limiter leurs sorties à l’épicerie à une fois par semaine, à se laver les mains régulièrement et à respecter les mesures de distanciation physique de deux mètres avec les autres personnes.

Travaux aux Communes

Le premier ministre a par ailleurs fait savoir qu’aucune entente n’a été conclue avec les partis d’opposition à propos de la reprise des travaux au Parlement, et que les discussions se poursuivent.

Il a réitéré son souhait que la Chambre des communes puisse siéger chaque semaine pour poser des questions au gouvernement et faire adopter autres mesures législatives.

Or, cela doit se faire de façon sécuritaire. Il n’est pas souhaitable que les députés prennent l’avion pour se rendre dans la capitale fédérale pour aller siéger, a-t-il fait savoir, plaidant pour une forme alternative des séances de travail habituelles.

La réalité, c’est que lundi matin 338 députés et leurs équipes sont censés être à Ottawa pour que le Parlement siège à nouveau. Évidemment, cela ne serait pas une bonne idée dans le contexte actuel. On a fait des propositions pour s’assurer qu’on puisse garder notre démocratie en santé tout en gardant les gens en sécurité. […] Je pense que ce serait un vrai problème si nous devions retourner au Parlement lundi matin, a-t-il soutenu.

Les loyers commerciaux

Par ailleurs, Justin Trudeau a dit que son gouvernement a discuté de la question des loyers commerciaux avec les provinces et des associations de locataires et que « plusieurs propositions qui sont en préparation ».

Les provinces ont la compétence sur les loyers et sur les relations entre propriétaires et locataires. C’est donc avec les provinces qu’il faut travailler, c’est ce que nous faisons d’ailleurs. Nous comprenons qu’il y a différentes situations à travers le pays. Nous avons clairement entendu l’appel des petites entreprises. L’aide pour les salaires est importante, mais les coûts fixes sont aussi un problème. Nous aurons autre chose à dire là-dessus bientôt, a-t-il promis.

Le dernier bilan fait état de 33 180 cas et de 1506 décès de la COVID-19 au Canada.

Vendredi, lors de son point de presse quotidien, le premier ministre a annoncé deux enveloppes totalisant 4 milliards de dollars pour venir notamment en aide aux secteurs pétrolier et culturel.

Ces deux investissements permettront de conserver, selon M. Trudeau, 10 000 emplois au pays alors que la pandémie force plusieurs travailleurs à rester à la maison.

Les communautés autochtones

Plus tard, lors de la conférence presse des ministres fédéraux, le président du Conseil du Trésor Jean-Yves Duclos a fait une mise à jour concernant la Prestation canadienne d'urgence. En date du 16 avril, 7,9 millions de demandes ont été enregistrées au pays. De ce nombre, 7,6 millions de demandes ont déjà été traitées.

De son côté, le ministre des Services aux Autochtones, Marc Miller, a indiqué qu'en date du 17 avril, on recense 52 cas confirmés de la COVID-19 au sein des Premières Nations dans les réserves et 12 cas déclarés chez les Inuits, dont un mort.

Bien que nous ne connaissons pas actuellement le nombre de tests administrés en dehors des réserves en ce qui a trait aux Autochtones, puisque les gens n’ont pas à s’identifier comme Autochtone dans le cadre du protocole de test, je soutiens les appels en faveur de meilleures données y compris des informations indiquant si les patients testés sont membres des Premières Nations, des Inuits ou des Métis. C’est un aspect que nous continuons à regarder de près, a-t-il affirmé.

Marc Miller a maintenu sa sa recommandation de reporter la tenue d’élections prévues prochainement au sein de communautés autochtones en raison du risque associé par de tels rassemblements pour la santé publique.

Il a rappelé qu’Ottawa a adopté des mesures temporaires permettant aux chefs autochtones de rester en poste pour 6 ou 12 mois afin de pouvoir concentrer leurs efforts à protéger leur communauté contre l’épidémie de coronavirus.

Le ministre a également assuré que le gouvernement surveillait l'approvisionnement de matériel médical, de fioles de désinfectant à mains, de tests de dépistage et de bouteilles d'eau aux communautés éloignées. Il mentionné au passage que 555 commandes d’équipement de protection personnelle ont été expédiées aujourd’hui.

Nous reconnaissons les défis uniques auxquels sont confrontées de nombreuses communautés dans les territoires notamment l’accès au transport aérien pour la nourriture et les provisions essentielles. Nous avons annoncé en début de semaine un appui financier de près de 73 M $ pour soutenir le Yukon, les Territoires du Nord-Ouest et le Nunavut, afin qu’ils puissent minimiser la propagation du virus en fonction de leurs priorités et de leurs besoins, a-t-il rappelé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !