•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : le Manitoba demande aux municipalités de faire attention à leurs dépenses

Rochelle Squires s'exprime devant un micro.

Rochelle Squires affirme que les municipalités, comme la province, font face à la difficile réalité financière de la pandémie.

Photo : Radio-Canada

Dans une lettre envoyée aux municipalités mercredi, la ministre des Relations avec les municipalités du Manitoba, Rochelle Squires, demande aux municipalités de réviser leurs budgets pour atténuer l’impact fiscal de pandémie de la COVID-19.

Pour nous tous, ces temps requièrent une réévaluation de nos plans financiers et de nos budgets pour nous concentrer sur les priorités essentielles afin que nous sortions de cette pandémie avec une économie rétablie et des finances durables, indique la ministre dans sa lettre.

Après avoir donné des exemples d’économies que la province fait, tels que la proposition de réduire la semaine de travail d’une partie de la fonction publique, la ministre ajoute : Je vous exhorte à regarder des exemples pour continuer à fournir les meilleurs services pour le contribuable en prenant de nouvelles mesures pour gérer vos budgets.

L’opposition néo-démocrate a mis la main sur cette lettre et l’a envoyée aux médias vendredi en affirmant qu’il s’agit d’une directive de la province pour effectuer des mises à pied.

Gros plan sur le visage de Wab Kinew en train de parler lors d'une conférence de presse.

Wab Kinew est chef du Nouveau Parti démocratique (NPD) du Manitoba.

Photo : Radio-Canada / Jeff Stapleton

On voit dans cette lettre que la ministre Squires et l’équipe du gouvernement Pallister [souhaitent] que les villes partout dans le Manitoba abolissent des emplois de la même façon qu’ils essaient de le faire au niveau provincial, lance le chef du Nouveau parti démocratique (NPD), Wab Kinew.

Cette lettre dit effectivement :" Voici ce que nous faisons et nous suggérons que vous fassiez la même chose dans nos villes."

Wab Kinew, chef du NPD

« Cette politique va vraiment nuire à l’économie […] Cela va enlever de l’argent dans les poches des Manitobains », soutient M. Kinew.

Dans une crise économique, chaque leader a l’obligation de protéger tous les emplois possibles, croit-il.

La ministre des Relations avec les municipalités nie catégoriquement que cette lettre était une directive prônant des mises à pied. Cette lettre fait partie d’un dialogue constant où nous parlons des réalités auxquelles nous devons faire face et de certaines des mesures que nous prenons pour gérer ces pressions, dit-elle.

La ministre souligne que la province a fourni des fonds opérationnels et pour les infrastructures aux municipalités et que celles-ci, des gouvernements élus, sont libres d’agir dans l'intérêt de leur population.

Selon Rochelle Squires, de nombreuses municipalités ont retardé les dates limites des paiements de certains frais et d’impôts municipaux en raison des effets financiers de la pandémie sur les contribuables.

Des décisions comme celle-là et une hausse des dépenses d’urgence forcent les municipalités à revoir leurs budgets, selon elle.

Avec des informations de Chloé Dioré de Périgny

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !