•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Du personnel en renfort dans les CHSLD de la Gaspésie

Une dame âgée marche avec l'aide d'un déambulateur.

Les éclosions se multiplient dans les centres de soins de longue durée de la province.

Photo : La Presse canadienne / Ryan Remiorz

Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Plus de 150 personnes sont venues prêter main-forte au réseau de la santé gaspésien depuis le début de la pandémie de COVID-19.

Ces nouveaux employés sont majoritairement des étudiants et des retraités. Le Centre intégré de santé et de services sociaux (Centre intégré de santé et de services sociaux) précise qu’une centaine d’étudiants travaillent désormais pour l’organisation. Au total, 17 retraités parmi lesquels 11 infirmières sont venus soutenir les équipes déjà en place.

Une trentaine de personnes, majoritairement des infirmières, ont aussi été recrutées par l’intermédiaire du site Internet Jecontribue.com. Le Centre intégré de santé et de services sociaux précise avoir reçu 197 candidatures. La majorité des gens a été contactée.

Les Centre d'hébergement et de soins de longue durée de la Gaspésie comptent maintenant 44 employés supplémentaires. Cet ajout vient de nouvelles embauches, mais aussi de transfert d’employés affectés à d’autres établissements. C’est le cas notamment de trois infirmières auxiliaires et de deux préposées aux bénéficiaires qui ont été transférées au Manoir du Havre et au Centre d'hébergement et de soins de longue duréeRésidence Saint-Joseph.

Le personnel des Centre d'hébergement et de soins de longue durée est assigné à une seule résidence afin d’éviter le va-et-vient entre différents points de services.

Le directeur des ressources humaines par intérim au Centre intégré de santé et de services sociaux de la Gaspésie, Martin Brousseau, estime que cet ajout de main-d’oeuvre permet de répondre à la plupart des besoins en Centre d'hébergement et de soins de longue durée sauf à Maria, où il manque encore d’infirmières.

Le gestionnaire indique que l’aménagement d’une zone « chaude » au Centre d'hébergement et de soins de longue durée de Maria complexifie les tâches. Les besoins sont évalués à mesure qu’ils évoluent. Des employés sont transférés au Centre d'hébergement et de soins de longue durée et on continue de le faire, indique M. Brousseau.

Ce dernier ajoute qu’ailleurs dans le réseau, les besoins de personnel sont variables d’un réseau local de santé à l’autre en fonction des cas positifs et des employés en isolement préventif ou obligatoire.

En Gaspésie, les proches aidants ne seront pas autorisés à entrer dans les Centre d'hébergement et de soins de longue durée puisque le Centre intégré de santé et de services sociaux estime avoir le personnel nécessaire pour répondre aux besoins.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux est aussi en pourparlers avec le milieu de l’éducation afin d’évaluer comment le personnel et les étudiants pourront venir soutenir ses équipes.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !