•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Report et attente pour les homardiers de la Gaspésie et des Îles

Des bateaux à quai aux Îles-de-la-Madeleine.

Les homardiers madelinots attendent de savoir quand ils pourront démarrer la saison.

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Tandis que les 325 homardiers des Îles attendent de savoir s’ils partiront comme prévu le 9 mai, Pêches et Océans annonce le report de l’ouverture de la pêche au homard pour les zones 19, 20 et 21.

Les homardiers gaspésiens partiront donc en mer le 9 mai au lieu du 6 mai.

Le ministère des Pêches et des Océans indique avoir pris cette décision à la demande des représentants de l’industrie.

Aux Îles-de-la-Madeleine, les homardiers qui devaient aussi partir le 9 mai sont toujours en discussion avec les représentants du Ministère.

La rencontre qui a eu lieu vendredi matin n’a pas permis d’en venir à une décision. Les membres de l’industrie et le Ministère devraient prendre une décision d’ici le 24 avril, selon le député des Îles-de-la-Madeleine, Joël Arseneau.

COVID-19 et marchés

Plusieurs homardiers souhaitent que l’ouverture de la pêche soit à nouveau retardée.

Les pêcheurs font face à plusieurs enjeux, dont le respect des consignes sanitaires.

Même si les équipages seront réduits, la distanciation physique commandée par la lutte contre la pandémie risque d'être difficile à respecter sur les bateaux, puisque les homardiers sont beaucoup plus petits que les crabiers.

Joël Arseneau relève que les pêcheurs des Îles sont aussi soucieux de voir l’évolution des marchés et des prix payés au débarquement. On veut s’assurer qu’il y ait des acheteurs sur une base régulière et en quantité, précise le député. La majorité du homard des Îles est vendue aux États-Unis.

Cette réflexion sur les mesures de prévention contre le coronavirus et la mise en marché a aussi cours parmi les transformateurs et les flottilles des provinces maritimes et de la Gaspésie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !