•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une campagne de financement pour aider les restaurateurs et les plus démunis

Un cuisinier avec de la pâte.

Des restaurateurs s'unissent pour aider la communauté et l'industrie agroalimentaire.

Photo : getty images/istockphoto / Anton Ostapenko

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une campagne de financement est lancée afin de soutenir Moisson Mauricie Centre-du-Québec et les restaurateurs.

Sur la page Trois-Rivières unie durant la pandémie (Nouvelle fenêtre), on explique que la crise sanitaire de la COVID-19 touche l'ensemble de notre communauté trifluvienne et plus particulièrement certaines personnes plus vulnérables.

Moisson Mauricie Centre-du-Québec aide à nourrir plus de 25 000 personnes par mois, dans une période normale.

La population est invitée à acheter des repas qui seront préparés par les restaurateurs. Les gens vont sur le site, ils choisissent le restaurant de leur choix et ensuite, les repas seront redistribués aux gens dans le besoin, explique le président du conseil d’administration de Moisson Mauricie Centre-du-Québec, Jean Pellerin.

« Il y a une hausse d’utilisation du nombre d'utilisateurs de la banque alimentaire, ça se passe quand même bien, on réussit à répondre à la demande, mais il faut faire face à cette nouvelle demande.  »

— Une citation de  Jean Pellerin, président du conseil d’administration de Moisson Mauricie Centre-du-Québec

C'est pourquoi ce projet vise la création d’au moins 2 500 portions de plats nutritifs prêts-à-manger. 250 cartes cadeaux seront aussi distribuées à la population et aux gens d'affaires, ce qui favorisera la relance et la survie des restaurateurs indépendants de Trois-Rivières.

Vendredi soir, plus de 22 000 $ avaient été amassés. Étant donné ce succès, le nombre de repas donnés pourrait augmenter.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !