•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Peinant à répondre à la demande, Amazon voudrait vendre moins

L'explosion de la demande, en raison du confinement qui encourage l'achat en ligne, met une pression énorme sur le réseau de distribution.

Une personne tient des colis dans un centre de distribution d’Amazon.

Amazon tente de répondre à la demande qui explose en raison de la pandémie de COVID-19.

Photo : Getty Images / INA FASSBENDER

Radio-Canada

Le géant américain Amazon emploie plusieurs tactiques pour tenter de réduire les envies d’achat de sa clientèle, faisant face à une explosion de ses ventes en raison de la pandémie de COVID-19 et le confinement, qui encourage le magasinage en ligne.

Des événements promotionnels annuels, dont ceux entourant la fête des Mères, la fête des Pères et le très populaire Prime Day (le « jour Prime », du nom du service premium d’Amazon), seront annulés, selon ce que rapporte le Wall Street Journal (Nouvelle fenêtre).

La hausse imprévisible de la demande en raison de la crise de la COVID-19 crée d’importants défis pour les fournisseurs et le réseau de distribution d’Amazon, indique son grand patron, Jeff Bezos, dans une lettre aux actionnaires publiée jeudi. Il n’y est toutefois pas fait mention des informations rapportées par le Wall Street Journal. Un porte-parole d'Amazon a répondu n'avoir rien à dire sur le sujet, lorsque questionné par Radio-Canada.

L’an dernier, le géant du web indiquait avoir réalisé davantage de ventes lors du Prime Day – qui se tient sur deux jours au milieu du mois de juillet – que la somme combinée des recettes générées lors du Cyberlundi et du Vendredi fou.

Le Wall Street Journal rapporte également qu’Amazon a fait retirer de son site web les boîtes de recommandations qui suggèrent des produits que d’autres personnes ont achetés au bas des descriptions d’articles.

Amazon avertit déjà les personnes qui souhaiteraient passer des commandes en ligne que les délais de livraison risquent d’être plus longs qu’à l’habitude en raison de la forte demande.

L’entreprise dit prioriser temporairement le traitement des produits ménagers, des fournitures médicales et autres produits en grande demande dans ses centres de distribution.

Pour des colis expédiés au Canada par les centres de distribution d’Amazon, les délais d’expédition standard prévus vont jusqu’à un mois après la commande passée, contrairement aux 3 à 8 jours ouvrables (hors régions éloignées) en temps normal.

Avec les informations de Reuters, Wall Street Journal, et Forbes

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !