•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Voici comment se passe un test de dépistage de la COVID-19

Une infirmière fait un prélèvement dans la cavité nasale d'un patient.

L'étape du prélèvement n'est pas particulièrement agréable.

Photo : CBC/Erik White

Jean-Loup Doudard

Vous avez un rendez-vous pour subir un test de dépistage de la COVID-19, mais vous appréhendez le moment fatidique? Voici les étapes que vous feront suivre les infirmières à l’intérieur.

Une sonnette résonne dans toute la clinique lorsqu’un patient se présente à la clinique de dépistage de l’Hôpital Horizon Santé-Nord, à Sudbury, dans le Nord de l’Ontario.

Celui-ci se sera rendu à la clinique sur recommandation de la santé publique après avoir subi une évaluation des symptômes au téléphone. Aucune entrée impromptue n’est permise.

L'infirmière prend la pression du patient.

L'infirmière prend la pression du patient.

Photo : CBC/Erik White

Sitôt entré, le patient doit se laver les mains. Une infirmière munie d’un masque, mais également d’une visière en plastique, lui remet un masque à son tour. Le côté avec la languette de métal se place sur le nez. On appuie ensuite sur l’arête du nez pour fixer le masque.

Le patient avance dans la prochaine pièce, jusqu’à une ligne tracée sur le sol, où il doit encore une fois se laver les mains.

L’infirmière confirme son identité, puis le conduit dans une petite pièce complètement dépourvue d’affiches et de fournitures médicales.

Le patient s’assoit sur la chaise placée au milieu, puis l’infirmière lui attache un instrument au bout d'un doigt pour mesurer son rythme cardiaque. Elle prend sa température avec un thermomètre infrarouge, puis, encore une fois, avec un thermomètre auriculaire.

Une infirmière prend la température d'un patient avec un thermomètre électronique.

La température du patient est prise deux fois.

Photo : CBC/Erik White

La Dre Deborah Smith entre alors dans la salle et demande au patient quels sont ses symptômes. Celui-ci dit avoir une toux sèche, un mal de gorge et de la fièvre depuis quelques jours.

Vous avez des symptômes qui pourraient correspondre à ceux de la COVID-19, confirme la médecin.

Vous devez rentrer directement à la maison, pas d’arrêt à l’épicerie, vous devez vous isoler pendant 14 jours, dit-elle.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

C’est à ce moment que l’infirmière sort l’écouvillon, qui ressemble à un long coton-tige. Cette partie de l’examen est plutôt désagréable, car l’on doit introduire l’écouvillon assez loin dans la cavité nasale pour que l’échantillon soit conforme.

Les résultats prendront plusieurs jours à arriver. D’ici là, le patient doit absolument s’isoler et ne sortir de chez lui sous aucun prétexte. Ce mantra, les infirmières et la médecin le lui ont répété une demi-douzaine de fois depuis son arrivée.

Une travailleuse de la santé qui porte l'équipement de protection individuelle.

La Dre Deborah Smith est sortie de la retraite pour venir donner un coup de main pendant la pandémie.

Photo : CBC/Erik White

Une grosse partie de ce travail, c’est de sensibiliser les gens et de s’assurer qu’ils comprennent ce message, dit Deborah Smith, qui a interrompu sa retraite pour prêter main-forte pendant la pandémie.

Le patient sort du centre de dépistage muni de plusieurs pages d’information sur la marche à suivre si ses symptômes s’aggravent, ou pas.

Le processus complet n’a pris qu’une quinzaine de minutes. Environ une centaine de tests de dépistage sont ainsi effectués ici chaque jour.

Une femme en équipement de protection tient dans ses mains une trousse de dépistage et énumère quelque chose.

Le personnel médical pose plusieurs questions et explique les mesures à prendre, en plus d'effectuer le test de dépistage.

Photo : CBC/Erik White

Des tests de dépistage au volant sont aussi possibles. Le processus est similaire, mais le patient n’a pas à mettre de masque et ne sort pas de son véhicule.

Le rythme du dépistage a augmenté à Sudbury et ailleurs dans le Nord de l’Ontario cette semaine.

Les critères pour le dépistage ont été étendus parce que nous voulions vraiment savoir à quel point la maladie s'était propagée.

La Dre Deborah Smith

Un troisième centre d’évaluation de la COVID-19 a par ailleurs ouvert ses portes à Sudbury ces derniers jours. Le nouveau lieu de dépistage, au volant, est situé au Centre Primacy Medical, au 1485, boulevard Lasalle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !