•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Fédération canadienne de l'agriculture demande la création d'un fonds d'urgence

Une petite cabane isolée au milieu d'un champ.

L'isolement, l'incertitude liée à la COVID-19 et les pressions financières contribuent à la détresse psychologique de certains agriculteurs.

Photo : Getty Images / James Brey

La Fédération canadienne de l'agriculture (FCA) demande au gouvernement fédéral de prendre au sérieux les conséquences de la COVID-19 sur l’approvisionnement des supermarchés canadiens.

Si des mesures ne sont pas prises rapidement pour soulager les problèmes financiers des agriculteurs du pays, ce sont les familles canadiennes qui en paieront le prix, selon la FCA.

La présidente de la Fédération, Mary Robinson, demande à Ottawa de créer un fonds d'urgence afin d’aider davantage les producteurs et agriculteurs du Canada. Elle indique que ce fonds permettra de garantir la chaîne d’approvisionnement canadienne d’un océan à l’autre et de maintenir la qualité des produits au pays.

Mary Robinson explique que la crise de la COVID-19 crée une pression difficile à gérer pour les agriculteurs. Notamment, l’incertitude entourant les capacités de financement nécessaire pour démarrer la production, qui représente des centaines de millions de dollars pour les agriculteurs.

L’agriculteur et président de l’Association des producteurs agricoles de la Saskatchewan (APAS), Todd Lewis, abonde dans le même sens. Un fonds d’urgence permettrait, selon lui, de soulager les problèmes de liquidités, vitales en cette période de l’année afin de démarrer les productions.

Les producteurs ont des moyens limités comme ils n’ont jamais vécu auparavant. Si la situation perdure, il est certain qu’un plan d’urgence pourrait rapidement faire une différence.

Todd Lewis, président, APAS

Le président affirme que 37 % des répondants aux sondages menés par l’Association ont indiqué avoir des besoins financiers immédiats en raison de la crise, alors que 94 % ont identifié la question des liquidités comme une préoccupation majeure.

En mars, Justin Trudeau avait déjà annoncé une aide, sous forme de prêts, pour ces derniers. Plus tôt cette semaine, le gouvernement fédéral a aussi décidé d’accorder 50 millions de dollars aux producteurs agricoles et aux transformateurs alimentaires pour l’accueil des travailleurs étrangers temporaires.

Avec les informations d'Étienne Ravary

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Agriculture