•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

CHSLD : 2000 médecins spécialistes ont répondu à l'appel

L'armée canadienne, toutefois, ne pourra pas fournir plus de 60 à 100 travailleurs de la santé, dit Legault.

Le « trio gouvernemental » en conférence de presse.

Le premier ministre a déploré 143 nouveaux décès liés à la COVID-19 jeudi.

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Les médecins spécialistes répondent présents, au lendemain de la sortie du premier ministre du Québec leur demandant de prêter main-forte dans les établissements pour personnes âgées où la COVID-19 fait des ravages.

Lors de sa conférence de presse quotidienne, jeudi, François Legault a indiqué que, depuis mercredi, pas moins de 2000 membres de la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ) s'étaient manifestés.

Reconnaissant que tous ces médecins spécialistes n'ont pas nécessairement offert de travailler dans les CHSLD à temps plein et qu'ils ne seront pas tous disponibles à court terme, M. Legault s'est réjoui de voir que son appel à l'aide formulé mercredi avait été entendu.

Très content de voir que, depuis hier soir, on a 2000 médecins qui ont accepté de répondre à mon invitation. Je suis très touché et je les remercie.

Une citation de :François Legault, premier ministre du Québec

M. Legault a averti qu'il pourrait être difficile de coordonner le travail de ces médecins dans les habitations pour personnes âgées, puisqu'ils ne sont pas nécessairement habitués à ce type d'établissement.

Il a toutefois ajouté qu'il était convaincu que les Québécois étaient capables de travailler ensemble afin de répondre à l'urgence nationale que représente la situation critique dans les lieux d'hébergement pour personnes âgées.

Le Collège des médecins et chirurgiens de la Nouvelle-Écosse a commandé l’examen de ses propres pratiques après une hausse du nombre de plaintes.

2000 médecins se portent volontaires

Photo : Shutterstock

D'autres sources de renfort

Outre les médecins spécialistes, Québec dit avoir reçu à ce jour l'appui de 670 omnipraticiens, dont 400 ont déjà été déployés dans le réseau des CHLSD, et 270 ont levé la main depuis mercredi.

Ceux-ci s'ajoutent aux 1400 médecins de famille qui travaillent en temps normal dans les lieux d'hébergement pour personnes âgées, a précisé la FMOQ.

La ministre McCann en conférence de presse.

Danielle McCann salue l'engagement de ceux et celles qui ont téléversé leur CV au ministère de la Santé et des services sociaux sur le site « Je contribue ».

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Présente elle aussi à la conférence de presse de jeudi, la ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, a confirmé que l'analyse des 40 000 candidatures transmises au gouvernement sur le site Je contribue n'avaient débouché que sur 3000 embauches.

Ça se peut qu’il y en ait qui soient tombés entre deux chaises, je le reconnais, mais on a traité les 40 000 demandes, a-t-elle assuré.

M. Legault et Mme McCann ont expliqué cet écart par des désistements; des besoins variant d'une région à l'autre; des disponibilités insuffisantes offertes par les répondants; et l'absence de qualifications et de diplômes chez certains d'entre eux.

La journée de jeudi devait être celle du retour de certains proches aidants dans les CHSLD. Mais dans bien des cas, comme à Montréal, ceux-ci devront patienter, les CISSS et les CIUSSS n'étant pas prêts à les recevoir.

Quant aux finissants en soins infirmiers et dans les autres programmes de soins de santé, ceux-ci devaient être contactés jeudi pour donner un coup de main sur le terrain.

Par ailleurs, M. Legault a fait savoir que les Forces canadiennes ne pourront fournir que de 60 à 100 professionnels de la santé pour venir en renfort dans les CHSLD, alors qu'il évoquait la veille la possibilité d'obtenir le soutien d'un millier de militaires.

Une heure plus tôt, le premier ministre Trudeau avait déclaré, lors de son propre point de presse quotidien, que le fédéral était en train de regarder avec [les Forces canadiennes] comment aider Québec dans ce moment très difficile.

Nos forces armées, certainement, ont des médecins, mais pas tant que ça, avait-il souligné, en ajoutant qu'il allait toutefois consulter la Croix-Rouge canadienne et les bénévoles spécialisés qui se sont inscrits auprès de Santé Canada pour tenter de venir en aide au Québec.

Mercredi, François Legault estimait que 2000 travailleurs de la santé manquaient à l'appel dans le réseau des CHSLD – soit parce qu'ils étaient infectés par la COVID-19, soit parce qu'ils avaient peur de l'être.

Jeudi, Danielle McCann a évalué que ce nombre était trois fois plus élevé dans l'ensemble du réseau public, évoquant l’absence de 6000 – voire de 7000 – travailleurs de la santé.

Le bilan des décès bondit

En ce qui a trait au portrait général de la pandémie, le premier ministre a déploré jeudi 143 nouvelles victimes de la COVID-19 – la plus importante hausse enregistrée au Québec –, ce qui porte le total à 630 morts.

Il a précisé que ces nouveaux décès ne s'étaient pas nécessairement produits dans les dernières 24 heures, mais qu'ils résultaient plutôt d'un changement de méthode dans la saisie des données.

Les personnes âgées de 70 ans et plus représentent toujours 90 % des décès, alors qu'elles ne constituent que 23,1 % des malades.

Quelque 997 cas se sont aussi ajoutés jeudi, pour un total de 15 857.

Alors que les projections de la santé publique prévoient que le nombre d'hospitalisations atteindra un plateau ce week-end, le gouvernement indique que 1018 personnes sont désormais hospitalisées, dont 209 aux soins intensifs, soit 9 de moins que mercredi.

Depuis le début de la pandémie, pas moins de 148 571 tests ont été effectués par la santé publique du Québec.

Aux dernières nouvelles, 2939 personnes étaient toujours en attente de leurs résultats; 2841 autres étaient considérées comme rétablies.

Déconfiner les entreprises avant les écoles

La situation étant sous contrôle, le premier ministre a évoqué pour la première fois jeudi un plan de déconfinement. On va commencer avec les entreprises, a-t-il lancé, disant qu'il entendait procéder de façon graduelle et intelligente.

M. Legault, qui avait déjà évoqué une réouverture des écoles avant le 4 mai, a déclaré cette fois qu'il ne prévoyait pas le faire à court terme. Malgré tout, il n'exclut pas de les rouvrir avant la fin de l'année scolaire actuelle.

Le gouvernement Legault est divisé sur le sujet. Selon nos informations, une douzaine de comités de travail réfléchissent en ce moment à des scénarios de reprise.

Pendant ce temps, les hôpitaux, eux, reprennent graduellement leurs activités. La ministre McCann a même annoncé jeudi la reprise imminente des tests d'imagerie par résonance magnétique (IRM).

Avec la collaboration de Sébastien Bovet

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !