•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de PME auront accès aux prêts garantis par Ottawa

Toutes les PME ayant des masses salariales allant de 20 000 $ à 1,5 million pourront désormais présenter une demande. Ottawa offre aussi de l'aide pour les loyers commerciaux et reçoit une nouvelle demande de Québec.

Le premier ministre Justin Trudeau .

Le premier ministre Justin Trudeau a annoncé des ajustements à un programme d'aide aux entreprises et le lancement d'une nouvelle mesure.

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

Davantage de petites et moyennes entreprises (PME) auront accès à des prêts garantis par le gouvernement fédéral, a annoncé jeudi le premier ministre canadien Justin Trudeau.

Ottawa a décidé d'élargir les critères d'admissibilité au nouveau Compte d'urgence pour les entreprises, en vertu duquel les institutions financières offrent de tels prêts.

Jusqu'ici, seules les PME ayant versé entre 50 000 $ et 1 million de dollars en salaires en 2019 pouvaient s'en prévaloir; désormais, celles qui avaient des masses salariales allant de 20 000 $ à 1,5 million pourront aussi présenter une demande.

Quand nous entendons qu'un programme ne rejoint pas autant de gens qu'il le devrait, nous faisons des changements.

Justin Trudeau, premier ministre du Canada

Les prêts en question sont d'une valeur maximale de 40 000 $ par entreprise. Ils sont versés sans intérêt la première année, et un quart de la valeur du prêt accordé peut être non remboursable, selon certaines conditions.

L'objectif du programme, lancé il y a trois semaines, est d'offrir plus de liquidités aux entrepreneurs et aux employeurs qui doivent composer avec la fermeture de leur commerce et la baisse de leurs revenus en raison de la crise.

De l'aide pour les loyers commerciaux

M. Trudeau a aussi annoncé que son gouvernement compte lancer un nouveau programme pour soutenir les petites entreprises qui peinent à payer leur loyer.

Baptisé Aide d'urgence du Canada pour le loyer commercial, il doit encore être finalisé avec les provinces et les territoires, qui sont responsables de cette question.

On espère avoir plus de détails bientôt, a dit le premier ministre, qui doit s'entretenir plus tard aujourd'hui avec ses homologues provinciaux.

Un communiqué du bureau du premier ministre publié peu après précise que le programme fournira des prêts, y compris des prêts à remboursement conditionnel, à des propriétaires d'immeubles commerciaux.

En retour, ceux-ci abaisseront ou annuleront le loyer d'avril (de manière rétroactive), de mai et de juin des petites entreprises qui sont leurs locataires, précise-t-on.

Une nouvelle demande d'aide de Québec

Le ministre de la Sécurité publique du Canada, Bill Blair, a pour sa part reçu une nouvelle demande d'aide de la part du gouvernement du Québec pour prêter main-forte aux travailleurs de la santé, a annoncé Justin Trudeau.

Ce qu’on a demandé au gouvernement fédéral, c’est d’avoir des employés de l’armée qui sont qualifiés en santé, a confirmé plus tard le premier ministre du Québec, François Legault.

On a demandé au fédéral de nous envoyer toutes les personnes qu’il pouvait nous envoyer, qui sont capables d’aider dans les CHSLD.

François Legault, premier ministre du Québec

C’est un peu différent de ce qu’on demande souvent aux Forces armées de faire, donc on est en train de regarder avec eux comment aider Québec dans ce moment très difficile, a commenté Justin Trudeau.

En partie, c’est pour de l’aide médicale, des gens qui sont formés en tant que médecins, et nos Forces armées certainement ont des médecins, mais pas tant que ça.

Justin Trudeau, premier ministre du Canada

Nous allons leur donner toute l’aide possible, en regardant la Croix-Rouge canadienne, les Forces armées canadiennes et les bénévoles spécialisés qui se sont inscrits auprès de Santé Canada, a aussi dit le premier ministre canadien.

On comprend que c'est important. On va être là pour aider, a-t-il assuré.

Selon François Legault, entre 60 et 100 militaires pourraient venir travailler dans les CHSLD de la province.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !