•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Faire payer ou non les spectacles virtuels?

L'homme est sur scène et porte un chapeau.

Phil Roy lance un cabaret humoristique virtuel.

Photo : Radio-Canada / Guillaume Croteau-Langevin

Radio-Canada

Un grand nombre d'artistes en musique et en humour offrent des prestations virtuelles depuis le début du confinement. Le fait d'assister à un spectacle sans sortir de chez soi est pratique, mais est-ce que cela devrait être gratuit? Le site Lepointdevente.com proposera une plateforme où il faudra payer, tandis que Phil Roy lance le WiFi Comédie club, un cabaret humoristique où les spectacles pourront être vus sans frais.

Lepointdevente.com, un site existant de vente de billets, diffusera désormais aussi des spectacles payants. Il en proposera deux par jour du jeudi au dimanche; ces spectacles feront partie d'une première série intitulée Bars et spectacles.

On aimerait qu’un artiste parraine un lieu de diffusion qui est éprouvé par la crise. Il offrirait une partie des revenus du spectacle qu’il va présenter sur notre plateforme et on s’engage à ce que l’événement soit un succès, explique Yannick Cimon-Mattar, directeur général de l'entreprise, en entrevue avec Catherine Richer, chroniqueuse culturelle de l’émission Le 15-18.

Cette initiative permettrait à des artistes ou à d'autres spécialistes qui offrent des conférences ou des formations de continuer à travailler. Ça s’adresse aussi à n’importe quel artisan du milieu de l’événementiel. On a tous perdu nos revenus pour l’été et les mois à venir, mentionne Yannick Cimon-Mattar.

Puisque bien des artistes donnent déjà des prestations gratuites sur les réseaux sociaux, le public acceptera-t-il de payer pour voir des spectacles en ligne?

On espère que le public donnera une valeur à ce contenu. En ce moment, on donne quelque chose que normalement on vend. Les gens qui l’offrent vont quand même avoir besoin de payer leur loyer et d’aller à l’épicerie.

Yannick Cimon-Mattar

La formule gratuite

Le projet de Phil Roy, le WiFi Comédie club, est différent de celui de Lepointdevente.com. L’humoriste est bien conscient que les temps sont difficiles pour tout le monde, et c’est pour cette raison que les spectacles qui y seront présentés ne seront pas payants.

Je pense que les deux offres sont différentes et peuvent cohabiter. Je veux faire la formule "comédie club" et non le rodage d’un spectacle, par respect pour les gens qui se sont acheté un billet et les diffuseurs qui me font confiance.

Phil Roy

Cependant, sur la plateforme WiFi Comédie club, on encourage les gens à faire des dons à l'équipe de production ou à une banque alimentaire. « Il faut tout de même de l'argent pour maintenir une bande passante et pour payer la personne qui s’occupe du site. Les humoristes vont venir gratuitement, mais notre objectif est de leur donner un montant symbolique, un partage des dons », explique Phil Roy.

Il ajoute qu’il offrira ces spectacles tant que les dons seront assez importants, mais qu’il n’entend pas financer totalement le projet de sa poche.

Le nom des humoristes qui participeront aux spectacles ne sera pas annoncé à l’avance. Ce sera une surprise. Aussi, le nombre de spectateurs et spectatrices sera limité à 150 à la fois. Plusieurs prestations seront diffusées chaque semaine.

Des prestations en direct

L’objectif de Lepointdevente.com était de déployer quelque chose rapidement. On ne voulait pas changer les habitudes des gens d’acheter un billet pour assister à une performance. Ce qui change, c’est que les artistes ne peuvent probablement pas se produire en groupe pour le moment. Ils sont confinés et n’ont plus accès aux techniciens et à l’équipement. Il fallait trouver une manière simple de se produire pour le spectateur confiné, souligne Yannick Cimon-Mattar.

Les prestations seront diffusées en direct et il y aura un forum de discussion pour que les spectateurs et spectatrices puissent poser des questions. La petite imperfection du direct ajoute à l’expérience. Il y a aussi l’importance des interactions avec le public, juge le directeur général de la plateforme.

Pour le moment, l’artiste offrira son spectacle à la maison, mais Lepointdevente.com souhaite offrir plus tard des concerts dans de petites salles avec quelques personnes à la technique. Ce sera la deuxième phase du projet assure Yannick Cimon-Mattar.

De son côté, pourquoi Phil Roy a-t-il lancé WiFi Comédie club? Je me suis rendu compte que ça me manquait beaucoup de faire des spectacles. Je n’écris pas pendant des heures. J’ai aussi besoin de validation, raconte-t-il.

L’humoriste ajoute que ça peut permettre au père ou à la mère de famille monoparentale de se distraire à la maison après avoir couché les enfants.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Arts de la scène

Arts