•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Riotel achète l'ancien Tim Hortons au centre-ville de Rimouski

Ça va devenir un secteur chaud de Rimouski, prévoit le patron de l'entreprise matanaise

L'ancien Tim Hortons situé sur la rue Saint-Germain à Rimouski, avec vue sur la mer.

L'ancien Tim Hortons situé sur la rue Saint-Germain à Rimouski, avec vue sur la mer.

Photo : Radio-Canada

Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le Groupe Riotel de Matane y va d'une autre tentative pour s'établir à Rimouski.

La transaction, conclue le 27 mars dernier, après huit mois de négociations, s'élève à 675 000 $.

Riotel tente depuis une dizaine d'années de construire un hôtel d'environ 100 chambres à Rimouski.

Le secteur prisé situé en plein cœur de la ville emballe le président du groupe qui n'hésite pas à le qualifier de futur quartier des spectacles.

« Tu ne peux pas être plus centre-ville qu'[à cet endroit] là. On veut faire notre part pour revitaliser ce secteur qui va devenir, je pense, un point chaud dans les prochaines années. »

— Une citation de  François Rioux, président, Groupe Bertrand-Rioux

Même si le plan principal de l'entreprise demeure d'établir un hôtel à Rimouski, il n'est pas acquis que ce sera à cet endroit.

La décision finale risque de revenir à la Ville, rappelle François Rioux.

On va demander des changements de zonage. Donc, à la fin, si le projet initial ne vient pas, on va regarder pour faire autre chose, précise l'homme d'affaires matanais.

Le maire Marc Parent a mentionné dans le cadre de l'émission Même fréquence que François Rioux avait déjà sondé le terrain auprès du conseil municipal qui est d'accord avec le principe d'établir un hôtel sur ce site.

Par contre, il y a cependant des enjeux urbanistiques, a précisé le maire.

Groupe Bertrand-Rioux, qui chapeaute le Groupe Riotel, possède aussi une résidence pour personnes âgées au centre-ville de Matane. Ses hôtels offrent aussi des services de restauration et de spa.

Bonne nouvelle pour le centre-ville

Le directeur de la SOPER, Martin Beaulieu, salue ce qu'il qualifie d'excellente nouvelle pour le centre-ville.

Il ne s'en fait pas trop avec les dimensions du terrain car, précise-t-il, la tendance en urbanisme va vers une augmentation de la densité dans les centres-villes.

« On voit partout au Québec et dans le monde des projets extrêmement beaux mais sur des empreintes au sol qui sont plus petites. »

— Une citation de  Martin Beaulieu, directeur-général, SOPER

Riotel pourrait cependant agrandir son emprise au centre-ville. L'entreprise s'intéresse aussi à un lot adjacent à sa nouvelle propriété, soit celui qui accueille actuellement les Aliments M&M.

Le terrain d'Aliments M&M à droite sur la photo intéresserait aussi Riotel pour son projet hôtelier au centre-ville.

Le terrain d'Aliments M&M à droite sur la photo intéresserait aussi Riotel pour son projet hôtelier au centre-ville.

Photo : Radio-Canada

Des pourparlers ont eu lieu entre Riotel et le propriétaire, l'homme d'affaires Francis Bois. Mais selon nos informations, aucune négociation n'aurait eu lieu au cours des dernières semaines.

« On s'est parlé à quelques reprises et connaissant Monsieur Bois de réputation, on a pris sa parole comme quoi il était ouvert à une transaction. »

— Une citation de  François Rioux, président, Groupe Bertrand-Rioux

Un troisième site

Il y a cinq ans, l'entreprise matanaise y allait d'une première tentative pour s'établir dans la capitale bas-laurentienne.

En 2015, la Ville vendait à Riotel le terrain qui accueillait jadis le garage municipal, pour un montant de plus de 800 000 $.

Par contre, trois ans plus tard, Riotel revendait ce même terrain à la Ville pour une somme équivalente.

C'est qu'un autre terrain, situé celui-là à proximité du fleuve, présentait une meilleure option pour le projet.

Riotel disait aussi avoir besoin de liquidités.

Une partie du résultat des travaux de décontamination sur les terrains du centre commercial qui a abrité l'ancien Cooprix et l'ancienne SAQ Sélection à Rimouski

Une partie du résultat des travaux de décontamination sur les terrains du centre commercial qui a abrité l'ancien Cooprix et l'ancienne SAQ Sélection à Rimouski

Photo : Radio-Canada

Ce terrain devenu propriété de la Ville, mais qui devait être revendu à Riotel plus tard, est cependant au centre d'un litige juridique en raison des coûts de contamination.

Centre commercial Rimouski réclame des millions de dollars.

Conséquence : le projet d'hôtel de Riotel a été mis en veilleuse.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !