•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plusieurs centres de jardinage rouvrent leurs portes

Des fleurs et des plantes en pots dans un centre de jardinage.

Le centre de jardinage Gauthier fleurs et jardins, à Trois-Rivières, rouvre ses portes mercredi.

Photo : Facebook / Gauthier fleurs et jardins

Des dizaines de centres de jardinage pourront rouvrir leurs portes mercredi, ayant été ajoutés lundi par Québec à la liste des commerces essentiels.

Le centre Gauthier fleurs et jardins est du nombre. Le commerce du boulevard Gene-H.-Kruger, qui continuait ses activités avec un personnel réduit par le biais de son site Internet, se prépare à accueillir à nouveau les clients, mais selon de nouveaux standards respectueux des consignes de santé publique.

Il ne faut pas s’attendre à ce qu’on ouvre les portes, avec un stationnement plein de clients, a indiqué la propriétaire, Lise Gauthier, en entrevue à Facteur matinal.

La section jardinage du commerce va rouvrir, mais pas la fleuristerie, qui n’est pas considérée comme essentielle. Le personnel rappelé au travail sera appelé à préparer le terrain et les serres.

Lise Gauthier rappelle qu’à ce temps-ci de l’année, le jardinage ne bat pas encore son plein. Les gens doivent commencer par nettoyer le terrain, dans certains cas, faire les semis à l’intérieur. On peut aussi acheter du compost et de la terre.

Ouvrir le 15 avril, c’est mieux que si nous avions rouvert le 4 mai, parce que ça va faire une rentrée progressive des commandes.

Lise Gauthier, propriétaire de Gauthier fleurs et jardins

Une réouverture dans le respect des consignes

L’entreprise va encourager sa clientèle à communiquer avec elle par téléphone ou en ligne pour faire préparer les commandes, qui pourront être récupérées au magasin.

Lavage de mains à l’entrée du commerce, nombre réduit d’employés, cueillette de commande sans contact : Lise Gauthier dit s’être inspirée des façons de faire mises en place dans les épiceries et les magasins à grande surface demeurés ouverts pendant la crise sanitaire. On s’attend à ce que les gens soient déjà habitués.

La propriétaire de Gauthier fleurs et jardins s’attend aussi à ce que la préparation de potagers soit populaire cette année. On voit la tendance : les gens ont le temps de se faire des projets, a noté Lise Gauthier.

Les pouces verts confirmés comme les jardiniers du dimanche vont cependant devoir préparer leurs projets autrement, parce qu’il ne sera pas bientôt possible de magasiner dans les allées. Il va falloir arriver au centre de jardinage avec une liste.

On y va de façon graduelle, assure le ministre Boulet

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie, Jean Boulet, assure que la vague de réouverture de commerces essentiels va se faire dans l’ordre. On y va de façon graduelle, a-t-il affirmé au micro de Facteur matinal.

Le milieu de la construction pourra lui aussi redémarrer, jusqu’à un certain point, à compter de maintenant. Les chantiers de construction et de rénovations domiciliaires qui devaient être terminés d’ici le 31 juillet pourront reprendre.

Les commerces et manufacturiers qui se trouvent dans la chaîne d’approvisionnement de l’industrie de la construction ont aussi reçu le feu vert pour reprendre leurs activités.

Le ministre Jean Boulet convient d’ores et déjà qu’une prochaine vague de réouvertures pourrait avoir lieu sous peu.

Toujours dans le respect cependant de trois conditions, a précisé le député de Trois-Rivières. Il faut s’assurer que le secteur ou le type d’activités permises se conforment de façon extrêmement minutieuse aux consignes sanitaires, que les chaînes d’approvisionnement peuvent elles aussi rouvrir et que ça se fasse dans une paix industrielle, donc en collaboration avec les travailleurs et les syndicats.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !