•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

1000 raisons de sourire pour des organismes dans le besoin

Le couple souriant devant les locaux de leur entreprise tiennent dans leur main un plat de morue au beurre pour emporter.

Shikha Sobti, directrice des ventes, et Raman Sobti, chef cuisinier, sont les propriétaires du service de traiteur Sai Krishna. Ils ont préparé la morue au beurre pour la donner à la communauté.

Photo : Radio-Canada / Nicolas Steinbach

Radio-Canada

Des entrepreneurs à Moncton veulent offrir 1000 plats de morue au beurre à des organismes communautaires dans la région.

L'initiative est de Paul Farrah, transformateur et exportateur de fruits de mer, et de Raman Sobti et de Shikha Sobti, les propriétaires de Sai Krishna, un service de traiteur.

En ce moment, on ne parle que de la COVID-19 à la télé et c’est nettement négatif. Donc, on s’est dit qu’on va tourner ce négatif-là en positif et on va redonner à notre communauté. On a décidé d’intituler notre initiative 1000 raisons de sourire. Pourquoi 1000? Parce qu’on s’est donné comme objectif de distribuer 1000 plats gratuits à des organismes qui sont dans le besoin, explique Paul Farrah.

Notre dossier : La COVID-19 en Atlantique

Les partenaires, affirme M. Farrah, ont d’abord vérifié auprès des deux réseaux de santé de la province s’ils avaient besoin de dons de nourriture. Ces derniers n’en ayant pas besoin, ils ont alors pensé offrir leurs plats à des organismes communautaires, dont les suivants :

  • l’Association multiculturelle du Grand Moncton, qui aide les nouveaux arrivants;
  • le refuge Carrefour pour femmes, qui aide les femmes victimes de violence conjugale et les familles monoparentales dans le besoin;
  • le Dépôt alimentaire du Grand Moncton, qui va redistribuer les plats à des organismes qui aident les personnes âgées et les personnes qui élèvent seules un enfant.

Les organismes accueillent cette offre de plats avec joie, selon Géraldine Cotte, directrice des ventes et des communications chez Partner Seafood, une autre entreprise de Paul Farrah qui appuie le projet.

C’est assez extraordinaire parce que la personne que j’avais au téléphone me disait : “Écoute Géraldine, c’est assez fantastique pour ces personnes-là de se dire qu’un chef a préparé pour eux, personnellement, un plat qu’elles ne pourraient peut-être pas trouver dans leur vie de tous les jours avec la nourriture qu’ils offrent”. C’est beaucoup de sourires qu’on a reçus, relate Géraldine Cotte.

Il est en entrevue à l'extérieur d'un bâtiment industriel.

Paul Farrah, président-directeur général de l'entreprise Xtreme Cold à Moncton

Photo : Radio-Canada

L'entreprise de Raman et Shikha Sobti a subi un coup dur à cause de la pandémie, mais ils ne se découragent pas pour autant, explique Shikha Sobti. Son mari et elle sont heureux de faire ce don à la communauté de Moncton qui les a bien accueillis quand ils ont migré au Canada, il y a environ deux ans., ajoute-t-elle.

Le plat, explique Raman Sobti, comprend de la morue de l’Atlantique, de l'échalote, des piments, des pommes de terre. La sauce à base de tomates est légèrement épicée à l’indienne.

Les entrepreneurs espèrent que leur geste inspire d'autres entreprises de la région à soutenir la communauté.

On en profite pour lancer un appel à nos collègues, aux industries connexes à la nôtre, de faire de même pour donner à ceux qui sont réellement dans le besoin, conclut Paul Farrah.

Avec les renseignements de Nicolas Steinbach

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Engagement communautaire