•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Peut-on voir un ami à 2 mètres de distance? Mieux vaut éviter, selon Santé publique Ottawa

Deux personnes marchent dans un sentier, avec 2 mètres de distanciation.

La distanciation sociale est devenue la norme depuis le début de la pandémie.

Photo : Radio-Canada / Charles Contant

Radio-Canada

Il y a trop de personnes qui profitent des « failles » dans les règlements sur l'éloignement physique dans le but de voir des amis ou de la famille avec lesquels ils ne vivent pas, selon les responsables de la santé publique à Ottawa.

Brent Moloughney, le médecin-chef adjoint de Santé publique Ottawa (SPO), affirme que des gens cherchent à tirer parti de ce qu'il appelle des « failles » ou « brèches ».

Les gens nous demandent : "Puis-je prendre une bière avec mes voisins si nous nous asseyons à distance?" ou "Puis-je visiter la maison de mon ami si nous restons à l'extérieur et gardons une distance de six pieds ou plus?" Que ce soit dans votre entrée ou dans votre cour, notre message principal est de rester à la maison, a déclaré le Dr Moloughney lors d'une téléconférence mardi.

Mise à jour :

En journée mercredi, la médecin-chef Vera Etches a clarifié la question concernant la rencontre de voisins ou d'amis. On peut parler à ses voisins si on garde la distance de deux mètres, a-t-elle assuré. La consommation d'alcool est aussi permise. Cependant, elle a ajouté que c'est une situation qui peut attirer davantage de personnes, et qu'un rassemblement de plus de cinq personnes est interdit par la province.

L'Ontario interdit les rassemblements de plus de cinq personnes et les responsables de la santé publique demandent aux gens de toujours rester à au moins deux mètres les uns des autres.

L’endroit le plus sûr reste la maison, selon le Dr Moloughney, qui estime que les rencontres familiales ou amicales à deux mètres de distance risquent de devenir des occasions pour le coronavirus de se propager.

Des gens font la queue et gardent leurs distances devant une pharmacie.

Des gens font la queue et gardent leurs distances devant une pharmacie.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Cela commence par cela, puis quelques autres personnes s'ajoutent et avant que vous le sachiez, vous avez une fête dans le stationnement ou une fête dans l'arrière-cour, a indiqué le Dr Moloughney.

Nous sommes au milieu d'une pandémie, donc faites uniquement des voyages essentiels à l'extérieur du domicile et limitez vos contacts aux membres de votre foyer.

Brent Moloughney, le médecin-chef adjoint de Santé publique Ottawa

La Police provinciale de l'Ontario met en garde contre les balades en auto

Certaines personnes font aussi des trajets en voiture pour changer d’air et s’éloigner un peu de leur domicile. La Police provinciale de l'Ontario (PPO) affirme qu'il n'y a pas de loi interdisant de rouler pour le plaisir en Ontario, mais elle recommande aux gens d'éviter de le faire.

La rue Wellington à Ottawa est peu achalandée ce printemps.

Quelques véhicules circulent rue Wellington, à Ottawa.

Photo : Radio-Canada / Jonathan Dupaul

La balade en voiture peut facilement se transformer en arrêt, peut-être dans un endroit rural, avec le risque de propager le virus, a déclaré Bill Dickson, porte-parole de la région de l'est pour la PPO.

Nous voulons encourager les gens à rester près de chez eux, a rappelé M. Dickson.

Alors que la distanciation sociale commence à montrer des résultats prometteurs, le Dr Moloughney a déclaré que ce n'était pas le moment de faire preuve de négligence.

Mardi, le Dr Doug Manuel, de l'Hôpital d'Ottawa, a annoncé que les hôpitaux de la ville commençaient à voir des signes de ralentissement de la propagation du virus - il faut plus de temps qu’avant pour voir le nombre de patients positifs à la COVID-19 doubler.

Je pense que nous devrions être rassurés de voir que l'effort que nous avons fait jusqu'à présent porte ses fruits, a déclaré le Dr Moloughney. Nous faisons ce qu’il faut. Continuons ainsi, a-t-il conclu.

Avec les informations de Laura Glowacki

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Coronavirus