•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les fondations des hôpitaux forcées de revoir leur mode de financement

L'extérieur de l'hôpital de Chicoutimi.

L'hôpital de Chicoutimi

Photo : Radio-Canada / Lynda Paradis

Radio-Canada

L'annulation de tous les événements jusqu'à la fin de l'été met en péril une partie du financement des fondations des hôpitaux de la région, elles qui ont comme mission d’acheter chaque année des équipements médicaux.

En effet, on ignore si la Montée des héros aura lieu à Alma cet automne ou si les tournois de golf des fondations auront lieu aux quatre coins de la région cet été.

Les organisations sont forcées de revoir leur calendrier d’activités de financement.

Il y a quand même des activités qu'on a annulées officiellement. On parle entre autres du Gala Victoire qu'on a dû annuler et qui sera repris l'an prochain, indique le directeur général de la Fondation de ma vie, Martin Gagnon.

Cette fondation acquiert bon an mal an pour environ 1 million de dollars d’équipements utilisés dans les établissements de santé de Chicoutimi et des environs. Elle doit réviser son budget.

Il y a peut-être des choses qu'on va devoir reporter pour l'an prochain. Cette année, nos engagements vont se chiffrer officiellement, ou plutôt officieusement devrais-je dire, autour de 650 000 $. On ne va pas se soustraire à ce sur quoi on s'était déjà avancé. Par contre, il y a peut-être des choses qu'on va décaler dans le temps, illustre Martin Gagnon.

Le scénario est le même à Jonquière, Alma et Roberval. Les fondations doivent tenter de trouver de nouvelles sources de revenus puisque les hôpitaux ont besoin des équipements promis.

Tout ce qu'on avait promis, ce matin, on en a pour un quart de million de dollars d'achat d'équipements et on doit quand même continuer à livrer la marchandise. Alors, on aura à se questionner très bientôt sur la provenance des fonds spéciaux pour pouvoir combler notre manque à gagner, mentionne le directeur général de la Fondation de l’Hôtel-Dieu d’Alma, Jean Lamoureux.

De nombreux citoyens tendent la main aux fondations pour les aider.

Depuis les deux dernières semaines, il n’y a pas une journée où on n’a pas un téléphone d'un partenaire ou de quelqu'un qui veut faire une différence. J'ai confiance qu'après tout ce branle-bas de combat, il va y avoir des belles choses qui vont nous arriver, affirme la directrice générale du Fonds de dotation santé Jonquière, Sandra Lévesque.

Les fondations assurent qu’elles vont demeurer au front pour aider les hôpitaux à garder le cap d’ici la fin de la pandémie.

D’après le reportage de Mélissa Savoie-Soulières

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Établissement de santé