•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Winnipeg donne 45 avertissements concernant l'éloignement physique

Une dizaine de jeunes jouent au soccer, alors qu'un homme portant un masque passe devant le terrain.

Des Winnipégois jouent au soccer le mardi 7 avril dans un terrain de l'École Gordon-Bell, à Winnipeg.

Photo : Radio-Canada / John Einarson

La Ville de Winnipeg dévoile les résultats de son premier week-end d’application de règlements concernant l'éloignement physique. Deux cent trente-quatre patrouilles ont été effectuées sur les terrains municipaux, et 45 avertissements verbaux ont été donnés, mais aucune contravention.

Entre le 11 et le 13 avril, des représentants des services communautaires et des agents chargés de l’application des règlements municipaux ont sillonné les parcs, les squares et les terrains de sport de la ville, à la recherche de groupes de plus de 10 personnes et de personnes contrevenant aux directives d'éloignement physique de la province.

Dans un premier temps, leur tâche était de fournir de l’information aux Winnipégois. Si les comportements délictueux persistent, ils peuvent alors donner un avertissement verbal. Et si cela ne met pas fin aux comportements, les agents peuvent donner des contraventions de 1000 $.

Voici le résumé de la Ville des trois premiers jours d’application de ces mesures :

  • Nombre de patrouilles : 234
  • Nombre d’interactions positives : 819
  • Nombre d’avertissements verbaux concernant l'éloignement physique : 12
  • Nombre d’avertissements verbaux concernant des rassemblements : 1
  • Nombre d’avertissements verbaux concernant des installations fermées : 32
  • Nombre de contraventions : 0

Je suis très heureux que la grande majorité des Winnipégois respectent les directives de santé publique du gouvernement provincial, dit le maire de Winnipeg, Brian Bowman. C’est très bien qu’aucune contravention n’ait été donnée.

Le maire de Winnipeg en conférence de presse.

Le maire de Winnipeg, Brian Bowman, et Jay Shaw devant un podium.

Photo :  CBC / Walther Bernal

Tout le monde n'a pas accès à Internet, alors ce que font ces ambassadeurs des services communautaires est vraiment important, souligne Jay Shaw, le chef adjoint du service des incendies et des soins paramédicaux de Winnipeg.

Dans la ville, des plaintes concernant le non-respect de l'éloignement physique peuvent être formulées en appelant le 311 ou en envoyant un courriel au 311@winnipeg.ca.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !