•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Reprise des cours, en ligne, pour les étudiants du Cégep de la Gaspésie et des Îles

Une étudiante qui travaille à son bureau chez elle, devant un écran.

Une étudiante qui travaille à son bureau chez elle, devant un écran.

Photo : iStock

Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les étudiants des différents campus du Cégep de la Gaspésie et des Îles ont repris les cours, mardi, dans une formule à distance convenant au confinement exigé par le gouvernement pour freiner la pandémie de COVID-19.

Selon la directrice générale, Yolaine Arseneau, les enseignants ont fourni beaucoup d’efforts pour transformer leurs plans de cours.

Campus de Carleton-sur-Mer du Cégep de la Gaspésie et des Îles

Campus de Carleton-sur-Mer du Cégep de la Gaspésie et des Îles

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

L'enseignement peut se déployer de diverses façons, en fonction de chaque réalité. Yolaine Arseneau mentionne que les professeurs avaient beaucoup de latitude pour amener les étudiants à terminer leur session.

J’ai été agréablement surprise des solutions qu’ils ont trouvées, pour les travaux pratiques et les stages par exemple, commente-t-elle. On aurait pu penser que ce serait plus difficile.

Quant au mode d’évaluation, il est aussi laissé à la discrétion des enseignants. S’il était difficile de donner une note, ils pourraient avoir recours à la cote Équivalence EQ, mentionne Mme Arseneau.

En plus de pouvoir communiquer avec leur professeur par une messagerie interne, les étudiants peuvent toujours avoir recours à l’aide pédagogique individuelle, aux services psychosociaux, aux services d’aide en français et aux conseillers pédagogiques.

Cégep de la Gaspésie et des Îles, à Gaspé.

Cégep de la Gaspésie et des Îles, à Gaspé.

Photo : Radio-Canada

Quant aux difficultés d’équipement et de connexion internet qui pourraient toucher certains étudiants, la directrice assure que l’équipe du Cégep a travaillé à solutionner les problèmes dans la mesure du possible.

Yolaine Arseneau se réjouit de voir que les étudiants ont décidé de participer à cette expérience. Rappelons que les associations étudiantes avaient tenu des votes pour permettre à leurs membres de se prononcer sur la pertinence d’une fin de session en ligne.

On a été à l’écoute, explique la directrice. On comprend qu’elles vont donner la chance au coureur et voir si la formule pourrait leur convenir. On est bien contents.

Le campus du Cégep de la Gaspésie et des Îles

Le pavillon madelinot du campus étudiant du cégep abrite sept salles de classe, un nouveau laboratoire de sciences et de nombreux bureaux dédiés aux services aux étudiants.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

L’Association étudiante du Campus des Îles avait fait une grève symbolique le 5 avril pour demander l’annulation d’une fin de session à distance. On craignait notamment que des étudiants fassent les frais de connexions internet déficientes.

Le Syndicat avait aussi montré une certaine réticence. Aujourd’hui, la présidente à Gaspé, Isabelle Bisson Carpentier, salue l’implication de ses membres dans la réussite des élèves.

Ils ont été très créatifs, estime-t-elle. C’est ce qui s’appelle se revirer de bord sur un 10 cents. Ç’a cogité fort depuis les dernières semaines pour que ça fonctionne le mieux possible dans les circonstances.

Jointe en fin de journée, la représentante de l'Association des étudiants des Îles, Emma Arseneau, a mentionné que la première journée s'était bien passée et que la collaboration était grande entre les étudiants et les membres du personnel.

Le Cégep de la Gaspésie et des Îles compte 1100 étudiants répartis dans l'ensemble de ses campus.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !