•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

8 nouveaux cas de COVID-19 en Outaouais

Vue extérieure de l'Hôpital de Hull.

Un établissement du CISSS de l'Outaouais, l'Hôpital de Hull (archives)

Photo : Radio-Canada / Michel Aspirot

La santé publique dénombre désormais 180 cas confirmés de COVID-19 en Outaouais, soit 8 de plus que lors du dernier bilan quotidien présenté lundi.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l'Outaouais a également annoncé, mardi, que ce sont finalement sept résidents et deux employés du CHSLD de la Petite-Nation, à Saint-André-Avellin, qui ont contracté la COVID-19.

Depuis le début de la crise, 12 personnes ont été hospitalisées au centre désigné COVID-19 en Outaouais, dont 4 aux soins intensifs. On ne signale aucun décès dans la région.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

À l'échelle de la province, on déplore 75 nouveaux morts, portant le bilan des victimes de la COVID-19 à 435. À ce jour, 14 248 cas positifs ont été confirmés au Québec, soit 691 de plus que lundi.

Notre grande priorité demeure la situation dans les CHSLD, a martelé le premier ministre François Legault, lors du point de presse quotidien des autorités, mardi. Il a confirmé que l'inspection des 2600 habitations pour personnes âgées de la province a été faite.

Sur les 2600, 41 résidences sont plus critiques, où on doit suivre la situation d'un peu plus proche, a-t-il dit. Le gouvernement va rendre publique la liste des habitations pour aînés « sous surveillance ».

Un manque de personnel

M. Legault a fait remarquer que la situation actuelle dans les centres d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) s'explique aussi par un problème de personnel avant la crise. On avait un problème d’attraction. Malheureusement, on n'arrivait pas à combler les postes affichés, a-t-il rappelé.

Le premier ministre québécois a avancé que 1250 employés sont absents dans les CHSLD. Il s'agit de personnes qui sont infectées ou qui craignent de l'être.

On pense que, compte tenu du manque de personnel, ça vaut la peine de demander à certains proches aidants de venir donner un coup de main.

François Legault, premier ministre du Québec

Pour pallier le manque de personnel, M. Legault a annoncé que certains proches aidants pourront aller dans les CHSLD pour prêter main-forte, mais à certaines conditions, dont celle de respecter les consignes de distanciation. Il a toutefois précisé que l'interdiction des visites demeure.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !