•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Congés d’isolement payés pour le secteur de la santé au Manitoba

Le Golden Boy surplombe le Palais législatif du Manitoba sur fond de coucher de soleil.

Les employés non essentiels de la province pourraient avoir une semaine réduite en raison des coûts de la pandémie.

Photo : Radio-Canada

Le premier ministre du Manitoba, Brian Pallister, a annoncé mardi que les travailleurs de la santé auront droit à un congé administratif payé s’ils doivent s’isoler 14 jours à cause du nouveau coronavirus.

Les travailleurs de première ligne ne peuvent pas être punis parce qu’ils doivent s’isoler à cause d’une exposition au nouveau coronavirus, soutient Brian Pallister.

Le Syndicat canadien de la fonction publique, qui représente entre autres la majorité des travailleurs du secteur de la santé au Manitoba, avait lancé une pétition réclamant le paiement des jours d’isolement, mais pour tous les fonctionnaires qu’elle représente. Celle-ci a reçu plus d’un millier de signatures.

Nous sommes contents que le gouvernement [nous] écoute. [...] Cela assurera que les travailleurs de la santé ne sont pas forcés à utiliser leurs congés maladie pour s’isoler, indique Shannon McAteer, la coordinatrice du secteur de la santé du syndicat.

Nous voulons que le gouvernement étende ces congés payés à tous les travailleurs qui sont renvoyés chez eux par leur employeur pour s’isoler pendant 14 jours.

Shannon McAteer, coordinatrice du secteur de la santé du Syndicat canadien de la fonction publique

Le syndicat indique qu’il n’est pas clair si cette mesure s’applique ou non aux travailleurs de première ligne qui doivent s’isoler, mais qui n’ont eu de contact confirmé avec une personne porteuse de la COVID-19. 

Le premier ministre propose également d’apporter des modifications au Code des normes d’emploi pour que tous les Manitobains puissent prendre des congés non payés pour un isolement volontaire, avoir recours à des soins de santé ou s’occuper de leurs proches.

Le premier ministre a par ailleurs proposé de réduire la semaine de travail de certains employés de la fonction publique, afin de rediriger des fonds vers la lutte contre la propagation de la COVID-19. La proposition a été mal accueillie par le syndicat qui les représente.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !