•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Télétravail et assurances ne feraient pas toujours bon ménage

Une femme devant son ordinateur à la maison.

Il existe un flou quant à la couverture pour le télétravail à la maison depuis la COVID-19, selon certaines compagnies.

Photo : iStock

Radio-Canada

Il existe des zones grises en ce qui concerne les couvertures d’assurance et le travail à la maison. Plusieurs employés font du télétravail en raison des mesures de distanciation sociale mises en place pendant la crise de la COVID-19.

C’est une situation que nous n’avons jamais vue auparavant, a dit Lisa Beaton, directrice des réclamations à la compagnie d’assurances Cambrian, dans le Grand Sudbury.

Chaque police d’assurance est différente et comporte divers types de couvertures.

La plupart de ces polices ont des exclusions qui stipulent qu’aucun travail ne peut être fait du domicile, ce qui pourrait inclure les employés en télétravail pendant la pandémie.

Une calculatrice et une maison miniature sur une feuille de calcul.

Selon Mme Beaton, chaque compagnie d’assurance a des politiques différentes et il est recommandé de vérifier si le télétravail est considéré comme une entreprise à domicile.

Photo : iStock

Vous faites du travail pour votre employeur de la maison, alors cela pourrait être considéré comme une entreprise à domicile, dit Mme Beaton.

Les assureurs ont toutefois allégé les règlements à cause du coronavirus, précise-t-elle.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

Mais elle recommande aux consommateurs de s’informer auprès de leurs compagnies d’assurance respectives afin d’éviter tout désagrément dans l’éventualité où il y aurait une réclamation à la suite d’un incident.

Selon elle, pour 20 $ de plus par année, une personne est couverte pour le travail à la maison.

L’assurance couvrant le télétravail a toutefois ses limites.

Par exemple pour un ordinateur portable, la couverture plafonne normalement à 5000 $ et l’appareil doit demeurer à l’intérieur du domicile, dit Mme Beaton.

Elle suggère aussi de vérifier auprès des employeurs si leurs assurances couvrent les équipements prêtés pour le télétravail à la maison.

Assurance automobile

Mme Beaton note aussi que certaines personnes pourraient être admissibles à une réduction du coût de leur assurance automobile, étant confinées dans le domicile familial pour travailler.

Le Bureau d’assurance du Canada note pour sa part que les compagnies d’assurance ont déjà contacté leurs clients et offrent des options de paiements selon chaque cas.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !