•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le FMI accorde des fonds à 25 pays pauvres pour alléger leur dette

Trois personnes vêtues d'habits, de masques et de lunettes de protection désinfectent à l'aide de jets les rues et les habitations vétustes.

Des travailleurs désinfectent les rues, même les déchets qui jonchent le sol, à Conakry, capitale de la Guinée.

Photo : AFP / CELLOU BINANI

Agence France-Presse

Le Fonds monétaire international a annoncé lundi le versement d'une aide d'urgence à 25 pays parmi les plus pauvres du monde pour leur permettre d'alléger leur dette et de mieux faire face à l'impact de la pandémie de la COVID-19.

La mesure annoncée permet de couvrir pour six mois les remboursements de la dette envers le FMI et d'allouer une plus grande partie de leurs maigres ressources à leurs efforts en matière d'urgence médicale et d'aide, souligne le communiqué.

Les 25 pays sont : l'Afghanistan, le Bénin, le Burkina Faso, la Centrafrique, le Tchad, les Comores, la République démocratique du Congo, la Gambie, la Guinée, la Guinée-Bissau, Haïti, le Libéria, Madagascar, le Malawi, le Mali, le Mozambique, le Népal, le Niger, le Rwanda, Sao Tomé-et-Principe, la Sierra Leone, les Îles Salomon, le Tadjikistan, le Togo et le Yémen.

Cet allègement de la dette passe par le Fonds fiduciaire d'assistance et de riposte aux catastrophes (fonds fiduciaire ARC) qui permet au FMI d'accorder un allègement de dette sous forme de dons aux pays les plus pauvres et les plus vulnérables frappés par une catastrophe naturelle ou de santé publique aux conséquences désastreuses.

Le Fonds fiduciaire a actuellement une capacité de 500 millions de dollars de ressources immédiatement disponibles, y compris les 185 millions de dollars promis récemment par le Royaume-Uni et les 100 millions de dollars fournis par le Japon, a précisé le Fonds.

La Chine et les Pays-Bas se sont aussi engagés sur d'importantes contributions. J'encourage d'autres donateurs à nous aider à renflouer le fonds et à augmenter notre capacité à fournir un allègement supplémentaire de la dette pour deux années pleines aux membres les plus pauvres du FMI, a dit Kristalina Georgieva, qui dirige le FMI.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Économie

International