•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des repas de Pâques pour les itinérants malgré la COVID-19

Une longue file de gens le long d'une rue d'Ottawa.

Les gens doivent respecter la distanciation physique en faisant la file pour recevoir un repas de la Mission d'Ottawa.

Photo : Radio-Canada / Ismaël Sy

Radio-Canada

Malgré la pandémie de la COVID-19, l'organisme communautaire La Mission d'Ottawa organisait lundi son traditionnel dîner de Pâques pour les personnes sans-abri.

Mais cette année, le refuge a dû s’adapter pour pouvoir offrir ce repas et des centaines de personnes ont fait la file pendant plusieurs heures malgré la pluie.

Des cônes orange ont été installés sur le trottoir à tous les deux mètres à titre d'indicatif de distanciation physique. Alors que la salle à manger de l'organisme est normalement pleine pour cet événement, seuls ceux qui passaient la nuit au refuge pouvaient cette fois s'y asseoir. Les autres devaient prendre leurs plats pour emporter.

Selon La Mission Ottawa, le refuge reçoit habituellement de 2500 à 3000 individus pour son dîner de Pâques. Le directeur général de l'organisme, Peter Tilley, s'attendait à ce que ce nombre soit réduit de moitié lundi, mais insiste que sa présence est plus nécessaire que jamais.

L'homme se trouve devant une pile de repas emballés dans des sacs.

Le directeur général de La Mission d'Ottawa Peter Tilley devant une pile de repas prêts à être distribués.

Photo : Radio-Canada / Ismaël Sy

On fait notre possible pour nourrir ceux dans le besoin, mais en temps de pandémie, on s'assure aussi d'être vigilant pour que le virus ne se propage pas au sein de la communauté itinérante.

Peter Tilley, directeur général, Mission Ottawa

Le chef pour La Mission Ottawa et directeur du service alimentaire, Rick Allen-Watson, tenait absolument à ce qu’ait lieu le dîner, malgré la pandémie. L'événement du lundi de Pâques est une tradition à Ottawa depuis 1906.

Six personnes avec des tabliers rouge entourés de denrées.

Le chef Rick Watson et les bénévoles de la Mission d'Ottawa lors du traditionnel dîner du lundi de Pâques.

Photo : Radio-Canada / Ismaël Sy

Ce matin, vers 4 h 30, un homme m’a dit qu'il n'avait rien mangé depuis 36 h. Ces personnes sont dans le besoin.

Rick Allen-Watson, directeur du service alimentaire, Mission Ottawa

Selon lui, les bénévoles sont nombreux à avoir répondu à l’appel, ce qui leur permet d’offrir les repas malgré les circonstances.

Une nouvelle tradition à Gatineau?

Du côté de Gatineau, la Soupe populaire de Hull est habituellement fermée le lundi de Pâques, mais elle était ouverte cette année puisque la demande est croissante.

Pour respecter les consignes de la santé publique, l'organisme offrait aussi uniquement un service de nourriture à emporter.

Cette population-là faisait face à plusieurs problèmes, alors cette crise sanitaire vient s'ajouter à beaucoup d’autres problèmes qu'ils ont déjà.

Michel Kasongo, directeur général, Soupe populaire de Hull

M. Kasongo dit que la communauté et les organismes répondent à l’appel de cette population vulnérable. Il croit qu’ils pourront répondre aux besoins.

M. Kasongo lors d'une entrevue Skype avec Radio-Canada.

Le directeur général de la Soupe populaire de Hull, Michel Kasongo.

Photo : Radio-Canada

Je pense qu’au niveau communautaire, il y a une bonne mobilisation, une collaboration avec les partenaires, nous sommes en train de mettre ensemble nos ressources, étudier les stratégies pour contribuer à la lutte contre la propagation de la COVID-19, soutient M. Kasongo. On sait que c'est complexe, mais l’union fait la force et ensemble on va sortir vainqueur.

Malgré les complexités occasionnées par la pandémie de la COVID-19, les travailleurs sociaux se réjouissent qu'il n'y ait toujours pas eu de cas répertoriés de sans-abris ayant contracté la maladie dans la région d’Ottawa et de Gatineau.

Avec les informations d'Audrey Roy et d'Ismaël Sy

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !