•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec élargit un peu sa liste des services prioritaires

Un employé muni de gants de protection attend les citoyens au centre de dépistage de la COVID-19 à Sherbrooke.

Un employé attend les citoyens au centre de dépistage de la COVID-19 à Sherbrooke.

Photo : Radio-Canada / Bertrand Galipeau

Radio-Canada

Québec annonce que la liste des services essentiels sera élargie à partir du 15 avril, tandis qu'Ottawa accorde 50 millions de dollars aux producteurs agricoles et aux transformateurs alimentaires pour leur permettre d'accueillir les travailleurs étrangers temporaires. Voici ce que vous devez savoir aujourd’hui.

Au Québec, les résidents de l'Institut universitaire de gériatrie de Montréal meurent les uns après les autres. Entre le 25 mars et le 12 avril, 33 d'entre eux ont trouvé la mort tandis que sur une telle période de temps, on cumule normalement environ 3 décès. La majorité de ces victimes avaient contracté la COVID-19, selon un médecin.

Le premier ministre de la province, François Legault, a par ailleurs annoncé que la liste des services essentiels sera élargie à partir du 15 avril. S’y ajouteront notamment la construction et la rénovation domiciliaire, les pépinières, et la pose de pneus par les ateliers de réparation automobile.

Quant au gouvernement fédéral, il accorde 50 millions de dollars aux producteurs agricoles et aux transformateurs alimentaires pour qu’ils puissent accueillir de façon sécuritaire les travailleurs étrangers temporaires qui viendront au pays dans les prochaines semaines. Ceux-ci devront auparavant suivre un isolement de 14 jours.

Pour contrer la féroce concurrence mondiale, le gouvernement canadien a entrepris de mettre sur pied son propre réseau d’approvisionnement de matériel de protection individuelle fabriqué en Chine.

Le Manitoba annonce pour sa part que les services jugés non essentiels, comme les bars, les restaurants et les salons de coiffure, resteront fermés jusqu'au 28 avril.

En Alberta, un essai clinique sur l'efficacité de l'hydroxychloroquine dans la prévention de l'hospitalisation des personnes les plus à risque de développer des complications graves liées à la COVID-19 a été lancé à l'échelle de la province.

Le gouvernement ontarien a d'ailleurs reçu dans les cinq derniers jours plus de 13 millions de masques chirurgicaux, 200 000 masques N95 et 38 ventilateurs.

Pendant ce temps, Santé Canada a approuvé un test rapide et portatif de dépistage de la COVID-19, qui a été mis au point par une entreprise canadienne. L'appareil, de la taille d'une tasse de café, permettrait de déceler le virus en une trentaine de minutes.

La crainte de contracter la COVID-19 pourrait avoir des conséquences dramatiques pour les personnes qui souffrent de problèmes cardiaques et qui subissent à la maison leurs douleurs et leurs symptômes. Les consultations pour crise cardiaque aiguë sont en baisse de plus de 40 % et les médecins tirent la sonnette d'alarme.


Bilan

Le bilan canadien fait état de 25 680 cas confirmés de COVID-19 et de 833 morts liés à la maladie. À ce jour, 7679 personnes sont rétablies au pays.

Les provinces les plus touchées demeurent toujours le Québec (13 557 cas) et l’Ontario (7470 cas).

L’Alberta (1732 cas) est au troisième rang, devant la Colombie-Britannique (1490 cas), pour ce qui est du nombre total de personnes infectées.

En rafale

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Coronavirus

Société