•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un musée de Trail recherche des journaux intimes écrits pendant la pandémie

Écritures dans un journal intime / © clu, iStockphoto

Écritures dans un journal intime / © clu, iStockphoto

Photo : clu, iStockphoto

Radio-Canada

Le Musée des archives de Trail, dans la région de Kootenay Ouest en Colombie-Britannique, demande aux habitants locaux de faire don de leurs journaux intimes ou notes personnelles pour illustrer aux générations futures comment ils se sont sentis pendant la pandémie de la COVID-19.

L’objectif est d’exposer ces témoignages dans plusieurs années.

Nous pouvons lire les nouvelles, nous pouvons mettre la main sur les mesures mises en place, mais nous n’avons pas vraiment accès à ce que les gens ont en tête, explique la directrice du musée, Sarah Benson-Lord.

Ce que le musée recherche, dit-elle, peut ressembler à la description du quotidien, des émotions et des dilemmes éthiques, comme prendre le risque d'aller au supermarché pour acheter un seul produit.

Mme Benson-Lord recommande d’écrire son journal avec en tête le fait que quelqu’un le lira à l'avenir, plutôt que d’énumérer des listes de tâches quotidiennes.

J’aimerais aussi voir ce que les gens apprennent d’eux-même, explique-t-elle, en ajoutant que tenir un journal est une bonne idée pour ceux qui n’expriment pas leurs inquiétudes ou leurs frustrations sur les réseaux sociaux.

Ce qui intéresse notamment les employés du musée, ce sont les soumissions par les travailleurs essentiels.

Mme Benson-Lord avance que l’exposition n’aura pas lieu avant au moins cinq ans, voire plus. Selon elle, ce laps de temps est nécessaire, car il faudra voir quelles conséquences cette pandémie aura sur la société à long terme.

Les employés du musée peuvent faire une copie des journaux intimes qui lui sont fournis, pour que leurs détenteurs puissent garder la copie originale.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Coronavirus