•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : Un outil de diagnostic canadien interdit au Canada

Une personne présente un outil blanc

Un test sérologique de la COVID-19 présenté par un travailleur de la santé à Jena, en Allemagne.

Photo : Associated Press

Radio-Canada

Un outil de diagnostic de la COVID-19 créé et fabriqué à Markham, en Ontario, est utilisé chaque jour pour tester des millions de gens en Europe et aux États-Unis. Il n’est cependant pas autorisé par Santé Canada et ne peut être utilisé au pays.

Il s’agit d’un outil « instantané » qui donne un diagnostic en 15 minutes. Les personnes désirant se faire tester doivent appliquer une goutte de sang sur une bandelette. L’outil détecte la présence d’anticorps dans le sang. Il est fabriqué par la compagnie ontarienne BTNX.

Ce test sérologique ne permet pas de détecter la présence du virus qui cause la COVID-19, le SARS-CoV-2, dans le sang des porteurs qui viennent tout juste de le contracter. Cependant, ceux qui sont infectés depuis six ou sept jours ont développé les anticorps qui déclenchent le mécanisme du test.

Partout excepté au Canada

Selon le directeur financier de BTNX, Mitchell Pittaway, Santé Canada affirme que les tests sanguins rapides comme celui que la compagnie fabrique sont présentement à l’étude et le resteront jusqu’à ce qu'une « stratégie nationale unifiée sur leur utilisation ait été élaborée ».

Une boîte verte et jaune sur une table

Une boîte du test de diagnostic sérologique de BTNX, une entreprise de Markham, ON

Photo : Photo offerte par BTNX

« Nous sommes très déçus de la position [de Santé Canada] », a déclaré M. Pittaway à CBC News, notant que la société a été en mesure de vendre « des dizaines de milliers » de tests aux États-Unis grâce à un programme d'urgence qui l'exempte des processus réglementaires normaux.

« Nous avons une société sœur au Royaume-Uni qui le vend littéralement par millions d’unités. Ce serait bien de pouvoir le faire dans notre pays d'origine », explique le PDG de BTNX, Iqabal Sunderani.

Alors que les laboratoires médicaux du Canada travaillent sur un arriéré de tests effectués à l'aide de prélèvements nasaux, les tests sanguins qui pourraient accélérer le diagnostic restent à l'écart ici.

Utile aux travailleurs de la santé

Les tests sérologiques peuvent également aider à identifier qui est immunisé contre la maladie - y compris les personnes qui ont déjà été atteintes de la maladie ainsi que certaines personnes qui peuvent avoir contracté le virus sans avoir eu de symptômes.

Le Dr Jean Carruthers, ophtalmologiste de Vancouver et chirurgien plasticien oculaire, a écrit une lettre au gouvernement fédéral après avoir pris connaissance de l’existence du test BTNX. Sa lettre a été cosignée par 90 médecins.

« Savoir que vous êtes immunisé et que vous pouvez retourner au travail et que vous pouvez aider vos concitoyens canadiens tombe sous le sens », selon le Dr Carruthers. « Je suis vraiment déçu que nous ayons un test fait au Canada par des Canadiens qui ne peut pas être utilisé par des Canadiens. »

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

Le Dr Carruthers cite l'Allemagne et la Corée du Sud comme de bons exemples de pays qui ont utilisé systématiquement des tests sanguins rapides pour identifier les travailleurs de la santé qui peuvent retourner au travail dans les premiers rangs et en toute sécurité. Présentement, le système force des centaines d’infirmières et de travailleurs à rester en quarantaine en attendant de recevoir leur diagnostic.

Santé Canada suit l’OMS

Dans un courriel à CBC News, Santé Canada a déclaré qu'il suivait les conseils de l'Organisation mondiale de la santé, « qui ne recommande pas actuellement de tests sérologiques [sanguins] pour le diagnostic clinique ».

Chez BTNX, Pittaway a déclaré qu'il espérait une réponse différente bientôt.

« Nous avons vu la vitesse à laquelle d'autres agences de santé dans le monde ont pu prendre ces décisions. Et nous pensons que le Canada sera en mesure, espérons-le, de prendre une décision bien informée assez rapidement. »

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Coronavirus