•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La COVID-19, un monstre à trois têtes pour Le Capitole à Québec

Des travaux au Capitole, en 2018

Le Capitole était en chantier à l'hiver 2018.

Photo : Radio-Canada / Carl Boivin

L'été 2020 devait être synonyme de relance pour Le Capitole. Rénové à grands frais et incommodé par des chantiers, voilà que le coronavirus paralyse les activités du complexe. Son propriétaire, Jean Pilote, ne cache pas que la situation est « extrêmement délicate ».

Les restaurants, les salles de spectacle et les hôtels sont fermés, urgence sanitaire oblige.

Le Capitole abrite les trois. Comme pour nombre d'entreprises, les prochains mois seront incertains.

Au Capitole, on a un triple impact. Si je n'ai pas de spectacles, j'ai moins de monde au restaurant. Ça c'est si [le gouvernement] rouvre les restaurants. Si je n'ai pas de spectacles, j'ai beaucoup moins de monde à l'hôtel. Et ça aussi, c'est si on rouvre l'hôtel, résume M. Pilote lors d'un entretien téléphonique avec Radio-Canada.

Jean Pitole à l'extérieur avec un manteau noir et un foulard bleu. Il sourit

Jean Pilote est propriétaire du Capitole

Photo : Radio-Canada

Les deux dernières années ont été charnières pour l'entreprise. Le complexe a été rénové au coût de 44 millions de dollars et a dû interrompre certaines activités pendant les travaux.

Jean Pilote avouait lui-même, lors du grand dévoilement en décembre dernier, que cette cure de jeunesse était nécessaire à sa survie. Il fallait qu’on fasse quelque chose, sinon on ne serait pas passé à travers, disait-il, qualifiant de petit miracle sa rénovation éclair amorcée en janvier 2018.

On s'apprêtait à récolter le fruit des années de travail, mais ça va être reporté encore d'un an.

Jean Pilote, propriétaire, Le Capitole de Québec

Dévoilé en hiver et les yeux rivés sur l'été, les espoirs étaient grands pour 2020.

On vient de passer un été où le restaurant et l'hôtel étaient fermés parce qu'on était en construction. La salle de spectacle avait été fermée pendant cinq mois. Là on se retrouve à l'été où on devait être 100 % opérationnel, confie-t-il.

Des travaux effectués sur le Diamant et les fortifications. Au centre, le Capitole de Québec

En plus de ses propres rénovations, le Capitole s'est retrouvé entre les chantiers des fortifications et du Diamant l'an dernier.

Photo : Radio-Canada / Sebastien Vachon

Relance efficace?

Jean Pilote demeure optimiste malgré la situation.On n'est pas le seul hôtel fermé, on n'est pas le seul restaurant qui est fermé, souligne-t-il. Il a espoir que les différents partenaires financiers, ainsi que le gouvernement, ne vont pas les laisser tomber.

Il croit également aux consommateurs. J'ai tendance à être positif. Je me dis qu'en ce moment, il y a encore 85 % des gens qui travaillent et qui ne peuvent pas dépenser. [...] Avec tout ce qui a été annulé, il y a un budget de divertissement qui sera disponible, pense-t-il.

Les gens, un moment donné, ils vont vouloir sortir!

Jean pilote, propriétaire, Le Capitole

Il mentionne finalement l'émergence d'un mouvement d'achat local à travers cette crise.

La grande majorité de sa clientèle est déjà québécoise, et il est convaincu qu'elle sera au rendez-vous lors d'une éventuelle relance. Moi je pense que dans les prochains mois, on va avoir une bonne business de proximité.

En attendant, sa priorité est simple : On va se souhaiter bonne santé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Arts de la scène