•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Ontario révise à la baisse sa stratégie de dépistage de la COVID-19

Doug Ford en conférence de presse.

Le premier ministre ontarien Doug Ford, accompagné de Christine Elliott, ministre de la Santé, et du Dr David Williams, médecin hygiéniste de la province.

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

Radio-Canada

L'Ontario révise une fois de plus à la baisse le nombre de tests de dépistage de la COVID-19 qu'il espère effectuer par jour.

La province comptait tester 19 000 personnes par jour d'ici le 17 avril. Elle a ensuite repoussé cet objectif à la fin d'avril.

L'objectif est désormais d'effectuer 16 000 tests par jour d'ici le 6 mai.

Malgré ces estimations révisées, Doug Ford a assuré qu'il restait déterminé à améliorer les capacités de dépistage, lors d'un point presse vendredi en début d'après-midi.

Je veux [que] chaque professionnel de la santé en première ligne, chaque premier intervenant, chaque travailleur et résident des foyers de soins de longue durée et tous les membres du grand public qui en ont besoin soient testés.

Doug Ford, premier ministre de l'Ontario

Santé publique Ontario a présenté vendredi une nouvelle stratégie pour augmenter le nombre de tests réalisés et mieux cibler les populations désignées comme prioritaires pour le dépistage.

Un pic de cas au cours du mois d'avril?

La hausse des tests se fera de manière graduelle, a indiqué le Dr David Williams, médecin hygiéniste en chef de l'Ontario.

En se basant sur les projections de modélisation, le Dr Williams estime que la province devrait observer une baisse du nombre de cas détectés au cours de la deuxième ou troisième semaine d'avril.

En conférence de presse.

Le Dr David Williams

Photo : Radio-Canada / Evan Mitsui

Les responsables de la santé publique disent vouloir éviter de nouveaux arriérés de tests, même si les laboratoires de la province ont augmenté leur capacité.

Jeudi, 5500 tests ont été effectués, même si les laboratoires de la province ont la capacité d'analyser 13 000 tests par jour.

Désormais, 8000 dépistages quotidiens sont visés d'ici au 15 avril; puis, 12 000 sept jours plus tard, jusqu'à atteindre la quantité ciblée à partir du 6 mai.

À l'opposé du Québec, l'Ontario ne testera pas les résidents de foyers pour personnes âgées si elles sont asymptomatiques, sauf si un cas est confirmé au sein de leur structure. Chaque province a ses propres stratégies. Nous suivons les conseils de nos experts en santé publique, a indiqué la ministre de la Santé Christine Elliott.

L'autorité sanitaire réitère l'importance de réserver les tests aux populations les plus vulnérables face au virus et dresse une liste de ses objectifs de tests quotidiens :

  • Hôpitaux/centres d’évaluation : 4000
  • Patients hospitalisés et résidents dans les établissements de soins de longue durée : 2600
  • Personnels hospitaliers, soignants, fournisseurs de soins de santé : 3450
  • Collectivités autochtones et éloignées : 950
  • Autres établissements et milieux d’habitation collective : 2250
  • Populations vulnérables particulières : À confirmer
  • Travailleurs essentiels : 750
  • Surveillance ciblée : 800

Cette liste est plus large que celle des priorités exposées par le ministère de la Santé de l'Ontario jeudi.

De nouveaux symptômes surveillés

Christine Elliott a par ailleurs énuméré de nouveaux symptômes susceptibles d’indiquer une contamination par le virus et qui seront étudiés pour déterminer si une personne doit être soumise à un test :

  • Voix rauque
  • Difficultés à avaler
  • Perte de l’odorat et du goût
  • Diarrhée
  • Nausée
  • Vomissements

Les personnes âgées peuvent également développer les symptômes supplémentaires suivants :

  • Délire sans cause apparente
  • Chutes
  • Frissons
  • Accélération du rythme cardiaque
  • Baisse de la pression artérielle

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Coronavirus