•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Justin Trudeau annonce une aide accrue aux PME et aux OBNL

Justin Trudeau parle dans un micro.

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, pendant sa conférence de presse quotidienne sur la pandémie de COVID-19

Photo : La Presse canadienne / Justin Tang

Radio-Canada

Justin Trudeau a réitéré son intention d'adopter une nouvelle mesure afin de venir en aide aux entreprises frappées par les contrecoups de la pandémie de COVID-19. Le premier ministre a clarifié les modalités du Compte d'urgence pour les entreprises canadiennes, ce programme qui doit permettre d'offrir des prêts sans intérêt pouvant atteindre 40 000 $ aux petites entreprises et aux organismes à but non lucratif qui ont vu leurs revenus diminuer en raison de la crise.

Pour y avoir droit, les organisations devront démontrer qu'elles ont versé un total de 50 000 $ à 1 million de dollars en salaires en 2019. Elles seront libres de dépenser cet argent comme elles le veulent.

M. Trudeau et le ministre des Finances, Bill Morneau, avaient initialement présenté cette mesure d'aide aux entreprises le 27 mars dernier.

Dans l'attente de l'aide du fédéral – qui veut aussi adopter un programme de subventions salariales de 75 % pour les entreprises –, certaines compagnies ont commencé à réembaucher du personnel.

Ce programme consacré aux salaires fera l'objet de discussions ce week-end au sein des députés fédéraux. La Chambre des communes doit siéger exceptionnellement samedi. Le gouvernement et les partis d’opposition ont eu des échanges préalables au cours de la semaine et le président du Conseil du Trésor, Jean-Yves Duclos, est certain que ce programme sera adopté malgré des réticences constatées chez les conservateurs.

Le premier ministre exclut toujours, par ailleurs, la possibilité de recourir à la Loi sur les mesures d'urgence, héritière de la Loi sur les mesures de guerre. Les provinces adoptent déjà leurs propres mesures d’urgence, fait-il valoir, tout en indiquant être en contact fréquent avec ses homologues provinciaux. Il pourrait néanmoins revoir sa position si les gouvernements provinciaux perdaient le contrôle de la situation.

En ce début du week-end de Pâques, Justin Trudeau a aussi rappelé aux Canadiens l'importance de célébrer sans sortir de chez eux et de se réunir par vidéoconférence plutôt qu’en personne. Le premier ministre a aussi encouragé ceux qui en ont les moyens à faire un don à une œuvre de charité pour l’occasion.

Le nombre de demandes pour la Prestation canadienne d’urgence continue d’augmenter rapidement, a pour sa part indiqué lors d’une autre conférence de presse la ministre de l'Emploi, Carla Qualtrough. Un peu plus de 615 000 demandes auraient été faites jeudi, a-t-elle indiqué, et 3,8 millions depuis lundi. Cela porte le total à 5,62 millions de requêtes, en incluant les demandes d’assurance emploi transférées vers ce programme.

La ministre garde d’ailleurs la porte ouverte au prolongement de cette aide financière au-delà des 16 semaines prévues, si nécessaire, mais aucune décision ne serait prise pour le moment.

En fin de soirée, jeudi, le cabinet fédéral avait indiqué que le gouvernement en était à mobiliser des entreprises canadiennes afin que celles-ci produisent de l'équipement de protection individuelle. Qu'il s'agisse de masques, de gants ou de blouses, les provinces canadiennes vivent sur des réserves de stock limitées, dépendant des importations. Cet effort se poursuit, a confirmé Justin Trudeau ce matin.

Ottawa a donc assuré aux premiers ministres provinciaux que des lots d'équipements leur seraient distribués.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique fédérale

Politique