•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Infections en CHSLD : la FIQ déplore un manque d'équipement médical

Deux femmes portant masque, sarrau et gants.

Selon la FIQ, Québec ne disposait pas suffisamment d'équipement médical dans les CHSLD.

Photo : Radio-Canada / Daniel Mailloux

La Presse canadienne

Les infirmières du Québec ne sont « pas surprises » de voir une éclosion de cas de la COVID-19 dans les centres d'hébergement de soins de longue durée. Elles attribuent cela à un manque d'équipement médical.

Linda Lapointe, vice-présidente de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ), a dit aux membres du comité sur la santé de la Chambre des communes, jeudi, que le manque de masques et autre matériel était criant dans les services de soins à domicile et les CHSLD.

Nos professionnels en soins, déjà confrontés à l'insuffisance de personnel dans ces milieux, doivent aujourd'hui offrir des soins auprès d'une clientèle très vulnérable avec un minimum d'équipement de protection, a-t-elle déploré en téléconférence.

Mme Lapointe a raconté que certaines infirmières ou autres professionnels en santé devaient réutiliser des masques médicaux jetables ou les utiliser pour de nombreux patients à la fois.

Ces lacunes expliquent en grande partie la vitesse à laquelle se propage le virus dans ces milieux, a indiqué la représentante syndicale.

À son avis, le manque de matériel a été constaté assez rapidement sur le terrain, bien avant que le premier ministre du Québec, François Legault, dévoile en conférence de presse que ce n'était qu'une question de jours avant que la province ne manque d'équipement.

Mme Lapointe n'est pas la première représentante à souligner le manque d'équipement devant le comité fédéral de la santé.

Plus tôt cette semaine, la Fédération canadienne des syndicats d'infirmières et d'infirmiers (FCSII) s'inquiétait également de la santé de ses membres pendant la pandémie de la COVID-19.

La présidente Linda Silas dit qu'elle a entendu des histoires d'infirmières qui devaient emporter leurs masques avec elles à la maison pour les réutiliser lors de leur prochain quart de travail.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Santé publique

Politique