•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tempête printanière : cours d’eau sous surveillance et pannes au Nouveau-Brunswick

La neige tombe sur une rue déjà enneigée pendant une tempête.

La tempête à Bathurst le 10 avril 2020.

Photo : CBC / Gail Harding

Radio-Canada

Trois semaines après l’arrivée du printemps, ce sont des conditions hivernales qui prévalent au Nouveau-Brunswick en ce début du congé de Pâques.

De la neige, des forts vents et de la poudrerie ont entraîné vendredi la fermeture du pont des Vétérans, à Bathurst. Le ministère des Transports du Nouveau-Brunswick et la Gendarmerie royale du Canada (GRC) recommandaient d’éviter les déplacements, car les conditions routières étaient mauvaises.

Pannes d'électricité

Énergie NB a passé une bonne partie de la journée à rebrancher des abonnés touchés par des pannes d’électricité.

Vers 7 h vendredi matin, quelque 5200 foyers étaient privés de courant, surtout dans le sud de la province et dans le Grand Moncton.

Plusieurs centaines de foyers de la Péninsule acadienne ont aussi perdu l’électricité. Près d’une centaine d’entre eux attendaient toujours d’être rebranchés, vers 19 h 30 vendredi.

Environnement Canada prévoyait de 15 à 25 cm de neige, selon les régions. Les conditions météorologiques s’amélioraient vendredi en fin de journée.

Le service météorologique nationale a levé durant la journée tous les avertissements de neige et d’onde de tempête qui avaient été émis jeudi.

Des cours et des arbres enneigés.

Edmundston au Nouveau-Brunswick, le 10 avril 2020.

Photo : Radio-Canada / Bernard LeBel

Deux embâcles, cours d’eau sous surveillance

Les responsables du programme de surveillance des cours d'eau au Nouveau-Brunswick évaluent de près le mouvement des glaces dans le bassin supérieur de la Saint-Jean, ce qui augmenterait le risque d'embâcles.

On signalait jeudi deux embâcles mineurs, l'un près de Sainte-Anne-de-Madawaska et l'autre à l'embouchure de la rivière Tobique.

Les autorités précisent que les niveaux d'eau demeurent plus bas que les seuils d'inondation dans tous les secteurs, mais que la situation pourrait changer rapidement, compte tenu des précipitations prévues au cours des prochains jours.

En début de soirée vendredi, l’Organisation des mesures d’urgence (OMU) au Nouveau-Brunswick a indiqué que Fredericton, Saint-Hilaire et Gagetown devraient atteindre ou dépasser légèrement le seuil d’inondation mercredi prochain. 

On rappelle aux riverains d'établir dès maintenant un plan d'évacuation et de pouvoir subvenir à leurs propres besoins pour au moins 72 heures.

Des inondations majeures ont eu lieu au Nouveau-Brunswick au printemps 2018 et au printemps 2019.

Avec les informations de La Presse canadienne et Environnement Canada

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Conditions météorologiques