•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Yukon : nouvelle aide financière pour les entreprises touchées par la crise

Un restaurant du centre-ville de Whitehorse

Les restaurants de Whitehorse prennent les précautions nécessaires pour empêcher la propagation de la COVID-19.

Photo : Radio-Canada / Matisse Harvey

Radio-Canada

Le ministre du Développement économique du Yukon, Ranj Pillai, a annoncé jeudi un nouveau programme de soutien aux entreprises au montant de 10 millions de dollars.

L’aide financière pourra couvrir les frais fixes d’entreprises qui ont perdu au moins 30 % de leurs recettes depuis le début de la crise de la COVID-19.

Les dépenses mensuelles telles que le loyer, le téléphone, l’Internet, l’électricité ou le chauffage, entre autres, seront éligibles jusqu'à un montant maximal de 30 000 $ par mois.

Ranj Pillai derrière un micro pendant une conférence de presse.

Le ministre du Développement économique, Ranj Pillai, affirme que son gouvernement a annoncé en tout 21,7 millions de dollars en aide financière aux entreprises depuis le début de la crise de la COVID-19.

Photo : Radio-Canada / Wayne Vallevand

« Les entreprises qui ont dû fermer leurs portes en raison des recommandations du médecin hygiéniste en chef auront droit à un remboursement de 100 % des coûts. »

Salons de soins personnels et restaurants

La nouvelle est un baume pour Melanie Graham, propriétaire d’un salon de coiffure de Whitehorse.

Depuis le début de la crise, la commerçante a dû mettre ses 12 employés à pied, qui dépendent maintenant de l’assurance-emploi et du fonds d’urgence du fédéral. 

On s’attendait à devoir fermer, mais ça a quand même été un gros choc. Très difficile. [...] Dans le monde des soins personnels, si on ne peut pas toucher les gens, on ne fait pas d’argent.

Melanie Graham, commerçante

Avec une vingtaine d’autres entrepreneurs et restaurateurs, la coiffeuse faisait pression auprès du territoire depuis plusieurs semaines pour obtenir de l’aide.

Melanie Graham coiffe une enfant dans son salon.

Melanie Graham affirme s'ennuyer de ses clients et clientes. Pendant la crise, la coiffeuse continue toutefois de vendre quelques produits au détail.

Photo : Melanie Graham

L’annonce du gouvernement, dit-elle, correspond exactement à ce qui était demandé.

Elle ne peut cependant dire si ce sera suffisant pour survivre. « On n’en a aucune idée. Pourra-t-on rouvrir dans deux mois? Personne ne le sait. »

Les petites et moyennes entreprises

Le programme d’aide annoncé vise spécifiquement les commerçants ou les petites et moyennes entreprises. 

D’autres secteurs d’activités comme la construction, la foresterie ou le soutien aux mines, dit le ministre, pourront obtenir de l’aide à travers les programmes du gouvernement jusqu’à 75 % de leurs coûts fixes.

Le ministre Ranj Pillai s’attend à recevoir jusqu’à 4000 demandes d’aide pour ce nouveau programme. Les demandes seront acceptées jusqu’au premier juin pour une période couvrant deux mois.

Nous ne savons pas à quoi ressembleront les prochains trois, quatre ou cinq mois. Mais à ce moment-ci, c'est le mieux qu'on peut faire.

Ranj Pillai, ministre du Développement économique

Les organismes à but non lucratif toutefois ne font pas partie des prestataires visés par l’annonce, mais le ministre affirme que d’autres mesures pourraient être annoncées par le Yukon dans les prochaines semaines.

Le gouvernement du Yukon estime qu'avec cette nouvelle annonce, un total de 21,7 millions de dollars a été octroyé en différentes mesures de soutien économique.

Le ministre a ajouté que de nouvelles mesures d’aide pour les entreprises du Yukon sont attendues du gouvernement fédéral sous peu.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Grand-Nord

Coronavirus