•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux employés du Laboratoire national de microbiologie ont la COVID-19

Vue de l'extérieur des installations du Laboratoire national de microbiologie, à Winnipeg.

Le Laboratoire national de microbiologie à Winnipeg est en première ligne dans le combat contre le nouveau coronavirus.

Photo : La Presse canadienne / JOHN WOODS

Radio-Canada

Deux employés du Laboratoire national de microbiologie, à Winnipeg, et l'un de leurs proches sont porteurs du nouveau coronavirus, responsable de la COVID-19.

Cette information a été communiquée aux employés du laboratoire, jeudi, dans un courriel du directeur général du laboratoire, Steven Guercio, obtenu par CBC. Ce courriel indique que les employés ont obtenu un résultat positif alors qu’ils étaient présents dans l’établissement.

Santé Manitoba a lancé une recherche des contacts, dit-on dans le courriel. Il s’agit de la pratique consistant à retrouver toutes les personnes avec qui le patient infecté aurait pu avoir des contacts avant l’obtention de son test positif.

À titre de mesure proactive, les responsables de la santé et la sécurité au travail ont entrepris une évaluation des risques et demanderont aux personnes à risque de s'isoler à la maison en attendant la recherche complète des contacts par Santé Manitoba, ajoute M. Guercio.

Il demande à tous les employés de se laver les mains en quittant le bâtiment.

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure

En réponse à une demande médiatique, le bureau de M. Guercio a indiqué qu’il fallait s'adresser à l’Agence de la santé publique du Canada. Celle-ci n’a pas immédiatement répondu à une demande d’information.

La présidente de l’Institut professionnel de la fonction publique du Canada, qui représente les scientifiques et professionnels de la fonction publique, Debi Daviau, ne sait pas si les personnes infectées sont de membres de son syndicat.

Elle indique cependant qu’on lui a dit qu’au moins une des personnes infectées travaillait dans l’un des laboratoires de l’établissement. Mme Daviau ajoute que Santé Canada a terminé l'enquête pour retrouver les contacts des trois personnes concernées, et que toutes les personnes à risque ont été testées et renvoyées chez elles. Leurs résultats sont attendus jeudi soir ou vendredi, dit-elle.

Les personnes qui ont eu des contacts moins proches avec les personnes infectées sont restées au travail, mais ont aussi été testées.

Lieu de recherche sur le coronavirus

Le Laboratoire national de microbiologie à Winnipeg est le site d’analyse de tests pour le SRAS-CoV-2, et le site de plusieurs projets de recherche à ce sujet.

Des chercheurs essaient d’y identifier un modèle animal adéquat pour les tests de vaccins et de traitements de la maladie, dit Mme Daviau.

D’autres chercheurs y étudient la stérilisation de masques N95, afin qu’ils puissent être réutilisés.

Ils travaillent sans relâche. Leur travail est essentiel. Ils travaillent avec le virus, alors leur risque d’y être exposé est élevé, poursuit Debi Daviau, ils sont parmi les héros méconnus du Canada.

Le Laboratoire national de microbiologie a mis en place une clinique de dépistage au volant pour les travailleurs et leurs familles, poursuit-elle, en indiquant que l’Agence de la santé publique du Canada gère bien la situation.

Le Syndicat des travailleurs de la santé et de l’environnement, qui représente les techniciens de laboratoire et d’autres employés, indique qu’il attend encore de savoir si ses membres comptaient parmi les personnes infectées.

Avec les informations de Bartley Kives et de Karen Pauls

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !