•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : la Maison du Soleil levant de Rouyn-Noranda ferme ses portes

La façade de la Maison du soleil levant.

La Maison du Soleil Levant, qui accueille habituellement des personnes en situation d'itinérance ou de toxicomanie, a dû fermer ses portes.

Photo : Radio-Canada / Émilie Parent Bouchard

Radio-Canada a appris que Le Soleil levant de Rouyn-Noranda, qui offre des services d'hébergement aux personnes en situation d'itinérance, a été contraint de fermer ses portes en raison du coronavirus.

Au moins trois personnes auraient été contaminées en lien avec une éclosion de la COVID-19, ce qui empêche le Centre intégré de santé et des services sociaux de l'Abitibi-Témiscamingue de révéler le nombre exact de cas confirmés pour des raisons de confidentialité.

Certains personnels et les usagers de cet organisme communautaire sont présentement hébergés dans des lieux sécuritaires. Le bâtiment doit éventuellement être désinfecté de fond en comble.

La directrice des services multidisciplinaires, Chantale Brunelle, explique que, de manière générale, la collaboration avec les organismes communautaires est bonne.

Interrogée quant aux corridors de services établis pour les clientèles qui ne sont pas nécessairement atteintes par le coronavirus, mais qui peuvent représenter un risque pour la collectivité parce qu'elles ne sont pas nécessairement en mesure de respecter les règles de distanciation physique, notamment les personnes qui souffrent de dépendances, qui sont en situation d'itinérance ou de pauvreté qui les force à adopter des comportements à risque, Mme Brunelle indique que chaque direction ou programme doit faire un exercice de repérage.

On est vraiment en lien, on a des comités locaux avec nos partenaires pour adresser des situations particulières qui pourraient survenir dans chacun de nos territoires. On en a eu et on va continuer à en avoir. On s'entraide, on se serre les coudes tout le monde ensemble. Il y a eu des initiatives, comme par exemple, dans certaines situations, on pourrait déployer des travailleurs sociaux pour être en support dans certaines situations plus difficiles.

Du support pour les organismes

La présidente-directrice générale du CISSS-AT, Caroline Roy, ajoute que du support peut être offert à divers niveaux pour les organismes communautaires qui vivent une problématique en lien avec la COVID-19. Elle mentionne notamment les services d'hébergement.

Eux aussi peuvent faire face à des situations particulières. Leurs clientèles peuvent être suspectées, peuvent aussi être infectées par la COVID-19, leurs travailleurs également. Des travailleurs peuvent aussi ne pas être disponibles parce qu'il n'y a pas de services de garde, par exemple. Et ils peuvent aussi faire face à une croissance des demandes de leur côté. On accompagne chacun de nos organismes communautaires et on a un lien de proximité très fort avec des rencontres régulières avec chacun d'eux dans chaque territoire de MRC. Au besoin, si c'est requis, on offre également un accompagnement pour héberger les gens qui sont soit COVID-19 ou non selon le besoin, tout en assurant les mesures de protection et la sécurité de tous.

On précise également que les services de la Maison du Soleil levant ne sont pas interrompus et que les personnes ayant besoin d'être admis sont logés dans des lieux sécuritaires.

Le CISSS-AT rappelle également que les personnes ayant besoin de soutien psychologique peuvent téléphoner au 811 et choisir l'option 2 pour être redirigées vers les services ou l'organisme approprié.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !