•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Malgré les nombreux morts, les autorités américaines songent à une reprise à l'été

Anthony Fauci lors d'une conférence de presse avec le vice-président américain Mike Pence.

Anthony Fauci, le directeur de l'Institut américain des maladies infectieuses et conseiller du président Donald Trump

Photo : Reuters / Jonathan Ernst

Radio-Canada

Malgré les bilans de mortalité qui ne cessent de grimper aux États-Unis, les autorités fédérales, dont le conseiller du président américain Donald Trump, le Dr Anthony Fauci, espèrent une reprise de l'activité économique au cours de l'été.

Les États-Unis recensent maintenant plus de 465 000 cas de COVID-19, et plus de 16 000 Américains en sont morts depuis le début de la pandémie.

Le dernier bilan sur une période de 24 heures fait état de 1896 morts au pays, soit une augmentation de près de 13 %.

Les deux dernières évolutions calculées sur une période de 24 heures, mardi soir et mercredi soir, ont chaque fois fait état d'une progression de près de 2000 morts.

Malgré ce dernier bilan, les décideurs planchent sur différents scénarios de reprise de l'activité au pays. Une reprise qui ne sera pas la même d'un bout à l'autre des États-Unis, a prévenu en point de presse le directeur de l'Institut américain des maladies infectieuses et conseiller du président Donald Trump, le Dr Anthony Fauci.

Car, en plus des graves constats de santé publique, les autorités américaines doivent jongler avec une crise économique sans précédent.

Depuis les trois dernières semaines, 16 millions d’employés américains ont fait une demande d’aide financière au gouvernement.

Plusieurs personnes font la file devant un bâtiment gouvernemental.

Des Américains faisant la file pour remplir un formulaire de chômage devant un centre d'emploi en Arkansas.

Photo : Reuters / Nick Oxford

La reprise des activités normales des Américains pourrait se faire au cours de l'été si les consignes de santé publique étaient respectées d'ici là, a laissé entendre jeudi le Dr Fauci en entrevue à CBS This Morning.

Lorsque nous allons essayer de repartir le pays [...] nous devons être prêts à potentiellement faire marche arrière si les infections reprennent, a-t-il toutefois prévenu.

Par ailleurs, les sénateurs républicains ont échoué jeudi à faire adopter de nouvelles mesures d’aide pour les petites et moyennes entreprises totalisant 250 milliards de dollars américains.

Mes collègues ne doivent pas prendre en otages les travailleurs américains, a tonné le chef de la majorité républicaine à la Chambre haute, Mitch McConnell, à l'attention des sénateurs démocrates.

Le sénateur démocrate Ben Cardin a accusé Mitch McConnell de se livrer à une manœuvre politique qui ne répondra pas aux besoins immédiats des petites entreprises. Le vote a été demandé par M. McConnell sans négociation d’entente préalable avec les démocrates.

Les chefs démocrates du Congrès ont présenté mercredi leur contre-proposition d'un plan d'aide « intermédiaire » de plus de 500 milliards de dollars.

Devant l'apparente paralysie politique au Congrès, la Réserve américaine (Fed) y est allée de ses propres mesures d'aide pour les entreprises américaines, annonçant jeudi des prêts à hauteur de 2300 milliards de dollars. Cette aide sera en bonne partie destinée aux entreprises, mais aussi à des collectivités locales et à des États fédérés qui sont en première ligne.

Ces mesures doivent permettre de s'assurer que la reprise sera aussi vigoureuse que possible quand elle viendra, a souligné le directeur de la Fed, Jerome Powell.

Hospitalisations maîtrisées à New York

Épicentre de la pandémie dans le pays, l’État de New York demeure le plus endeuillé, avec plus de 7000 morts.

Dans les 24 heures de mercredi à jeudi, 799 personnes sont mortes de la COVID-19, a confirmé le gouverneur Andrew Cuomo.

Une personne portant une combinaison de protection ferme une clôture.

Un employé de la morgue de l'hôpital de Brooklyn, à New York

Photo : Getty Images / Angela Weiss

Élément encourageant pour les autorités locales, le nombre d’hospitalisations se stabilise. De mercredi à jeudi, ce sont 200 patients de plus qui sont entrés à l’hôpital, soit à peine 1 % d’augmentation.

Le gouverneur Cuomo a également tenu à rappeler aux citoyens de l’État qu’il ne pourrait s’agir que de la première vague du virus.

Tout le monde tient pour acquis qu’une fois que nous aurons passé au travers [de cette vague], nous aurons terminé, a-t-il déclaré aux journalistes. Je n’irais pas aussi vite dans ce sens-là. Ce virus a eu une longueur d’avance sur nous depuis le début.

Avec les informations de Agence France-Presse, CNN, et New York Times

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Coronavirus

International