•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un service «plus limité» en cas d'inondations, avertit la Ville de Gatineau

Un mur de sacs de sable a été érigé pour tenter de limiter les dégâts causés par l'eau.

Le niveau de l'eau avait grimpé près de cette résidence du secteur de Masson-Angers, à Gatineau, en 2019.

Photo : Radio-Canada / David Richard

En cas d'inondations printanières, la Ville de Gatineau ne pourra pas offrir le même niveau de service que par le passé en raison de la pandémie de COVID-19. Le maire a averti jeudi les citoyens qu'ils devront « faire preuve d'une grande autonomie ».

Rien n'indique pour l'instant que des inondations majeures pourraient survenir, selon la Municipalité. Maxime Pedneaud-Jobin invite tout de même les riverains à se préparer, en particulier en prévoyant eux-mêmes un logement en cas d'évacuation.

Si nécessaire, les autorités municipales fourniront du sable et des sacs. Cela dit, les mesures de distanciation sociale continueront d'être en vigueur.

Dans le cas de la COVID-19, ce qu'on protège, c'est des êtres humains. Dans le cas des inondations, ce qu'on protège, c'est des biens matériels. On va toujours favoriser les êtres humains.

Une citation de :Maxime Pedneaud-Jobin

Les efforts de protection contre la crue ne pourront donc pas être aussi efficaces qu'en 2019.

Si on prend les façons de faire qu'on est obligé d'implanter à cause de la COVID-19, ça nous prendrait, je pense, huit mois pour produire le même nombre de sacs de sable qu'on a fait en quelques semaines l'année dernière, parce qu'on est obligé de distancier les gens. On ne peut pas avoir une grande corvée de bénévoles dans un aréna, a imagé le maire Pedneaud-Jobin.

La Ville recommande aussi aux citoyens de vérifier l'état de leurs pompes et leurs drains de plancher, ainsi que de s'assurer que l'eau qui descend des gouttières coule à une distance suffisante de la maison et en direction opposée à celle-ci.

En concertation avec le ministère de la Sécurité publique, la Commission de planification de la régularisation de la rivière des Outaouais (CPRRO) et le Service de police de la Ville de Gatineau, la Municipalité surveille le niveau des eaux. Le Comité de régularisation de la rivière des Outaouais juge pour l'instant qu'ils devraient rester sous les seuils d'inondation majeure, similaires aux niveaux du printemps 2018.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !