•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Festivoix de Trois-Rivières annule son édition 2020

La foule accueille Claude Dubois sur scène.

Il n'y aura pas de Festivoix de Trois-Rivières l'été prochain.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le Festivoix de Trois-Rivières s'ajoute à la liste des événements culturels annulés en raison de la crise de la COVID-19 qui sévit au Québec.

Le festival de Trois-Rivières emboîte le pas à d’autres grands événements culturels québécois, comme le Festival d’été de Québec et le Festival international de jazz de Montréal.

La programmation 2020, qui s'étendait du 25 juin au 5 juillet, prévoyait une centaine de spectacles, dont ceux des têtes d’affiche Rise Against, les Cowboys Fringants et Simple Plan. Ceux-ci seront reportés à l'an prochain. Les festivaliers ayant déjà acheté un passeport pourront utiliser ce dernier l'année prochaine ou être remboursés.

Le directeur général, Thomas Grégoire, indique que ce n'est pas de gaieté de cœur que cette décision a été prise, mais que c'était la chose responsable à faire.

L’an dernier, le Festivoix a accueilli 305 458 festivaliers au centre-ville de Trois-Rivières, dont plus de 41 % en provenance de l’extérieur de la région.

gens assis sur des sièges

Foule pour le spectacle de Charlotte Cardin au Festivoix 2018

Photo : Radio-Canada / Josée Bourassa

Il s’agit d’un autre coup dur pour le tourisme estival à Trois-Rivières.

Dans les dernières semaines, le festival Dansencore et le spectacle estival du Cirque du Soleil à l’Amphithéâtre Cogeco ont aussi été annulés ou reportés.

Le Festivoix, pour nous, c'est dans nos plus grosses journées de l'année, surtout quand il y a des spectacles de punk rock comme dans les dernières années. On attend un peu de voir tout ce qui va se passer, souligne un des cofondateurs du Temps d'une pinte, Alex Dorval.

Certains restaurateurs sont plutôt résignés. Je ne m'en fais pas. Je m'en suis fait, mais là on peut juste attendre, indique le propriétaire du restaurant La maison de débauche, Martin Lampron.

Les hôteliers, eux, croient qu'une clientèle locale, lasse d'être à la maison, se tournera vers leurs services.

Les petits hébergements hôteliers vont bien s'en tirer, parce que la clientèle va être plus à la recherche de petits complexes, où il y a moins de va-et-vient, estime le propriétaire de l'hôtel Oui Go, Gilles Babin.

Cette série d'annulations suit l'annonce du premier ministre du Québec, François Legault, qui a indiqué mercredi que la consigne d'éloignement social de deux mètres devrait être maintenue par les Québécois durant plusieurs mois.

Le premier ministre a laissé entendre jeudi qu'une aide financière serait offerte aux festivals qui devront être annulés cet été.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !