•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pourparlers pour un spectacle de la fête nationale virtuel

Des gens participent à un concert.

La fête nationale du Québec sera-t-elle célébrée en 2020?

Photo : Radio-Canada / Guillaume Croteau-Langevin

Cecile Gladel

Qu’arrivera-t-il de la fête nationale avec l’annulation de tous les événements sportifs et culturels un peu partout au Québec? Si le Mouvement national des Québécoises et des Québécois (MNQ) attend le mot d’ordre du gouvernement du Québec, des discussions sont en cours pour l’organisation d'un événement virtuel et possiblement télédiffusé.

Ce spectacle serait mis en scène par Jean-François Blais, ancien réalisateur d’En direct de l’univers puis de La voix. C’est également lui qui a mis en scène le Grand spectacle de la fête nationale à Québec l'an dernier en plus d'en assurer la direction artistique et la réalisation.

Un membre de la production confirme que plusieurs intervenants et intervenantes travaillent à mettre en place un événement qui serait diffusé à la télévision. Toutes les ficelles sont en train de s’attacher, écrit-on.

Pour sa part, Télé-Québec souligne qu'il est encore trop tôt pour confirmer quoi que ce soit.

Du côté du MNQ, l’organisme qui chapeaute les festivités de la fête nationale, on attend toujours les directives gouvernementales.

On essaie de réfléchir à des alternatives. Ceci dit, on n’a pas les coudées franches pour le faire actuellement, car on doit attendre les directives gouvernementales. On veut respecter les consignes de la Santé publique. On reçoit énormément de propositions de producteurs régionaux, mais pour le moment on est en attente, explique Martine Desjardins, directrice générale du MNQ en entrevue mercredi avec Catherine Richer, chroniqueuse culturelle du 15-18.

La femme aux cheveux blonds sourit tendrement à l'animatrice.

Martine Desjardins

Photo : Radio-Canada / Christian Côté

Martine Desjardins affirme qu’il est effectivement possible d’organiser un spectacle virtuel. On a encore le temps, dit-elle. D’ailleurs, l’enveloppe budgétaire pour l’organisation de la Fête nationale existe toujours.

Depuis 1984, depuis que le MNQ organise les festivités, il n’y a eu aucune annulation des festivités. Ce serait une première. On n’a jamais annulé les spectacles, même si en 2017, on a failli annuler le grand spectacle à cause d’orages. C’est certain qu’on ne peut pas reporter la fête nationale. Ça arrivera ou pas, précise Martine Desjardins.

Laval voudrait un grand spectacle virtuel

Si un spectacle virtuel et télévisé est en préparation, c’est aussi la volonté de la ville de Laval de contribuer à en organiser un. Mon rêve serait de dire “est-ce qu’on peut organiser le plus grand concert virtuel dans l’histoire du Québec pour célébrer cette Saint-Jean-Baptiste assez exceptionnelle à cause du contexte. Ça serait une belle démonstration de ce qu’on est capable d’organiser et de nous permettre d’appuyer le milieu culturel, souligne Stéphane Boyer, vice-président du comité exécutif de la ville de Laval.

Car à Laval aussi, tous les événements sont annulés, incluant la célébration de la fête nationale le 24 juin. Malgré les mauvaises nouvelles, les gens ont besoin d’avoir des moments de joie, ajoute Stéphane Boyer.

Pour le moment, tout est en discussion à Laval. Le conseil municipal vient de renouveler l’entente avec les organismes qui s’occupent de la fête nationale avec le montant habituel de 662 000 $. On a seulement intégré une clause dans laquelle la municipalité se réserve le droit d’annuler l’événement ou d’en modifier la portée. En parallèle, on est en discussion avec les organismes pour voir ce qui est faisable. Si ce n’est possible, on ne dépensera pas cet argent, mais on voulait se donner la chance de voir ce qui est possible, précise Stéphane Boyer.

Dans l’arrondissement Rosemont-La Petite-Patrie, il n’y aura pas de fête de quartier le 24 juin, même si le report de la fête de la famille, organisée la même journée, est envisageable. Pour la portion de la fête nationale, je nous vois mal reporter la Saint-Jean-Baptiste, souligne Karine Brunet-Laniel, directrice générale de Loisirs récréatifs et communautaires de Rosemont, qui organise l’événement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Musique

Arts