•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : les filtres à air d'une entreprise winnipégoise en forte demande

Intérieur d'une entreprise, où plusieurs employés travaillent à confectionner des ventilateurs à filtre.

L'entreprise Price Industries continue de fonctionner en respectant les mesures de distanciation physique.

Photo : Soumise par Price Industries

Radio-Canada

Alors que bien des industries sont à l’arrêt, une compagnie winnipégoise qui fabrique des filtres à air pouvant être utilisés pour purifier les salles d’isolement arrive à tirer profit de la pandémie de COVID-19.

À l’entreprise Price Industries, le moral est bon, malgré la crise sanitaire. La compagnie continue de fonctionner à plein rendement pour répondre à une demande accrue de produits à travers l’Amérique du Nord : de London, en Ontario, à la Louisiane, en passant par New York et le New Jersey.

C'est quelque chose qu'on doit arriver à gérer, indique le responsable des milieux critiques de la compagnie, David Surminski. Nous faisons fonctionner notre chaîne d'approvisionnement du mieux que nous pouvons pour garder le rythme.

L'entreprise, qui a reçu la désignation de service essentiel dans différentes catégories au Manitoba, fabrique des ventilateurs à filtre, qui pourraient permettre d’assainir les salles exposées au virus. Selon la compagnie, ce filtre pourrait être utilisé dans les hôpitaux et les chambres d’hôtel converties rapidement pour les patients en isolement.

On peut les apporter dans la chambre des patients, et en 10 minutes, la transformer en chambre d’isolement à pression négative, explique David Surminski.

Price Industries détient deux autres compagnies, au Wisconsin et à Calgary, qui fabriquent elles aussi des produits utilisés dans la lutte contre la COVID-19 : des boucliers de protection pour les chauffeurs d'autobus et des pièces d'aluminium pour des abris mobiles qui permettent de créer temporairement des espaces pour des hôpitaux.

Volonté de collaborer

La compagnie a proposé au Manitoba et à Ottawa d’utiliser leurs locaux, et de travailler avec son équipe d’ingénieurs pour trouver des solutions à la pandémie. Le Business Council of Manitoba espère que les gouvernements prendront cette proposition au sérieux.

Sur les 73 entreprises qui font partie du conseil, 70 fournissent des services essentiels. Le président du Business Council of Manitoba, Bram Stain, s'inquiète toutefois pour l'avenir de ces entreprises, une fois que les choses reviendront à la normale.

On se retrouve en temps de guerre et les compagnies comme Price Industries sont certainement des leaders, mais c’est aussi le moment de penser à l'avenir, souligne-t-il.

Selon Bram Stain, la mise en place d’un conseil consultatif de la province pour réfléchir à l'après-pandémie est nécessaire, et ce, au plus vite. 

Avec les informations de Sean Kavanagh

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Coronavirus