•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Coronavirus : deuxième jour de suite à près de 2000 morts aux États-Unis

Une employée du réseau de la santé sort d'un centre de réadaptation et de soins de longue durée avec des sacs.

Les États-Unis comptent à eux seuls le quart des cas de COVID-19 déclarés dans le monde.

Photo : Associated Press / Will Lester

Agence France-Presse

Les États-Unis ont enregistré pour la deuxième journée d'affilée près de 2000 morts liées au nouveau coronavirus, selon le décompte de l'Université Johns Hopkins. Il s'agit une fois de plus du pire bilan quotidien dans le monde depuis le début de la pandémie.

Ce nouveau bond record (1973 morts), légèrement supérieur à celui de la veille (1939), porte à 14 695 le nombre total de décès recensés. La première puissance mondiale dépasse désormais l'Espagne (14 555 morts), mais reste moins endeuillée jusqu'ici que l'Italie (17 669).

Les États-Unis comptent par ailleurs à eux seuls plus d'un quart des cas officiellement déclarés dans le monde : 429 052 au total, selon les chiffres de Johns Hopkins, actualisés en continu.

Ils relèvent depuis le milieu de la semaine dernière plus de 1000 nouveaux décès quotidiens, malgré les mesures de confinement qui y ont été progressivement mises en place, État par État.

L'État de New York constitue de loin le principal foyer de l'épidémie américaine, avec 6268 morts recensés.

Il a enregistré une nouvelle progression record au cours des 24  dernières heures (779), mais la situation se stabilise, a tenté de rassurer mercredi le gouverneur,Andrew Cuomo, tout en rappelant que les New-Yorkais n'étaient « absolument pas sortis d'affaire ».

Des projections

Les autorités ont prévenu la semaine passée qu'entre 100 000 et 240 000 personnes au total pourraient mourir de la COVID-19 aux États-Unis, mais le président Donald Trump est convaincu de pouvoir « faire beaucoup mieux » que ces projections.

Nous avons étudié avec attention les chiffres de l'Italie et de l'Espagne. Nous nous en sortons souvent mieux que plusieurs autres pays, a avancé à ses côtés la Dre Deborah Birx, membre de la cellule de crise de la Maison-Blanche sur le virus.

Le système de santé américain est assez extraordinaire, a-t-elle déclaré.

La pandémie a contaminé plus de 1,46 million de personnes dans le monde et a fait au moins 86 289 morts, dans 192 pays, depuis son apparition en décembre en Chine, selon un comptage réalisé par l'AFP à partir de sources officielles mercredi à 20 h, heure de France.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Santé publique

International