•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

C'est la fin pour la série Modern Family

Une jeune femme entourée de trois personnes semble estomaquée.

Une scène tirée de la septième saison de « Modern Family »

Photo : Walt Disney Television via Getty Images / Eric McCandless

Agence France-Presse

La populaire comédie de situation tire sa révérence après 11 saisons, nouveau signe du ralentissement d'un genre pourtant toujours très populaire.

Pour son épisode final, Modern Family s'est offert deux heures de programmes, avec un documentaire en ouverture, puis un épisode en deux parties, diffusé mercredi soir aux États-Unis.

L'occasion de s'amuser une dernière fois des tribulations du clan Pritchett, qui sévit depuis 248 épisodes.

Même si elle continue de réaliser des audiences de près de 4 millions de personnes par épisode, Modern Family est assez loin des standards de ses débuts.

La série réunissait ainsi 14 millions de personnes en moyenne en 2013-2014, une époque où la place occupée par les plateformes de vidéo en ligne était bien moindre.

Une comédie avec des sentiments

C'est surtout lors de ses premières saisons qu'elle a pesé, séduisant le public comme la critique, au point de décrocher un Golden Globe de la meilleure série humoristique en 2012.

Modern Family a su allier le piquant de dialogues enlevés et d'une mise en scène décalée de faux documentaire façon The Office avec un ton bienveillant.

Nous avons démarré en 2009, à une époque où la comédie s'orientait résolument vers le cynisme, a écrit, pour The Hollywood Reporter, Christopher Lloyd, l'un des deux créateurs de la série.

Et il y avait beaucoup de choses vraiment drôles, mais il semblait y avoir une ouverture pour une comédie qui avait des sentiments, s'est-il souvenu.

La recette a fonctionné, confirmant qu'il existait encore une demande pour un style présenté comme condamné.

La série a aussi été saluée pour avoir inclus un couple homosexuel parmi ses personnages principaux. Ce n'était pas le premier du genre, mais sa récurrence à l'écran a contribué à banaliser la présence de personnages homosexuels à la télévision américaine.

Modern Family a aussi mis en scène une femme hispanique dans un rôle majeur, ce qui se faisait très peu à l'époque. Le personnage de Gloria, Colombienne d'origine interprétée par Sofia Vergara, a cependant valu aussi des critiques aux auteurs, accusé d'avoir présenté une caricature.

La production a réussi à boucler le tournage du dernier épisode avant le confinement lié au coronavirus.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Télé

Arts