•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La crise de la COVID-19 provoquera-t-elle une révolution du télétravail?

Et si le télétravail forcé était une occasion de revoir nos façons de faire professionnelles et nos habitudes quotidiennes de déplacement. Entrevue avec la titulaire de la Chaire Mobilité de Polytechnique Montréal, Catherine Morency.

Photo : Radio-Canada / François Dubuc

Radio-Canada

Des dizaines de milliers de Canadiens poursuivent leurs activités professionnelles en temps de confinement grâce au télétravail. Pour plusieurs, il s’agit d’une première expérience qui compte de nombreux apprentissages et bénéfices possibles.

Selon la titulaire de la Chaire Mobilité de Polytechnique Montréal, Catherine Morency, cette réalité à grande échelle d’un nouveau mode de fonctionnement pourrait nous inspirer à revoir l’organisation du travail dans le futur.

La chercheuse souligne d’abord que le télétravail pourrait permettre d’atteindre des réductions substantielles de gaz à effet de serre (GES). Mais il permettrait également de tendre vers des objectifs de santé publique et de sécurité routière.

Selon les calculs de Catherine Morency, si seulement 20 % des travailleurs de l’agglomération de Montréal adoptaient le télétravail une journée par semaine, les GES de l’ensemble du secteur du transport dans la même région seraient réduits de 10 %.

Qu'est-ce que Carbone?

Carbone parle d'environnement autrement pour répondre aux préoccupations citoyennes. De la vulgarisation scientifique aux enjeux qui touchent le quotidien des Canadiens, les vidéos de Carbone explorent une diversité de problématiques et de défis pour faire des choix plus éclairés.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Transports

Environnement