•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Montréal met en place un « corridor sanitaire » sur l’avenue du Mont-Royal

Des gens font la file devant une pharmacie sur l'avenue du Mont-Royal, à Montréal.

Il était difficile de respecter les règles de distanciation sociale sur l'avenue du Mont-Royal.

Photo : Radio-Canada / Charles Contant

Radio-Canada

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, veut protéger davantage les personnes qui doivent faire leurs emplettes sur l’avenue du Mont-Royal : les trottoirs seront élargis pour faciliter le respect de la distanciation sociale.

Un corridor sanitaire d’une largeur de 4,5 mètres, en moyenne, sera aménagé entre la rue Fullum et l'avenue du Parc. Il empruntera le trottoir et deux allées de stationnement.

Du côté sud, le corridor occupera l'allée de stationnement entre les avenues de l’Esplanade et Papineau, puis, du côté nord, celle entre l’avenue Papineau et la rue Fullum.

Ce n’est pas une invitation à aller magasiner ou à aller se promener sur l’avenue du Mont-Royal, a tenu à préciser Mme Plante lors d’une conférence de presse. Cette mesure est destinée aux personnes qui doivent faire des achats essentiels et sécuritaires.

La décision est saluée par la Société de développement de l’Avenue du Mont-Royal et par son directeur général, Claude Rainville.

Présentement, sur l’avenue du Mont-Royal, c’est près d’une quarantaine de commerces essentiels qui sont ouverts et les citoyens y circulent pour faire leurs achats locaux nécessaires, a indiqué par voie de communiqué M. Rainville. Ce corridor favorisera une meilleure fluidité de la circulation piétonnière sur notre artère commerciale.

Le pic atteint « dans les prochains jours »

Les autorités de la Ville ont également confirmé mercredi que le bilan des cas de COVID-19 dans la métropole est passé à 4775 personnes, soit une hausse de 371 cas en 24 heures.

La directrice de santé publique de Montréal, la Dre Mylène Drouin, a également avancé l’hypothèse que le pic de cas pourrait être atteint dans les prochains jours.

Le printemps arrive plus rapidement à Montréal que dans le reste du Québec, a-t-elle déclaré. Ce que ça veut dire, c’est que nous devons absolument maintenir nos règles de distanciation au cours des prochains jours et même jusqu’à la fin avril.

En entrevue mercredi soir à l'émission 24/60, la mairesse Plante a d'ailleurs indiqué que son administration réfléchissait maintenant à l'après-pandémie.

On doit se préparer à ce que ça soit un retour progressif, a-t-elle précisé. On est en train de réfléchir beaucoup à la relance économique, comment la ville va se réveiller.

Favoriser la distanciation sociale

En plus de rappeler l’annulation de tous les événements sportifs et publics jusqu’au début du mois de juillet, la mairesse a annoncé, lors de son point de presse, d’autres mesures pour favoriser le respect de la distanciation sociale.

Sur le mont Royal, les piétons peuvent maintenant utiliser le chemin Olmsted, alors que les cyclistes seront dorénavant invités à emprunter la voie Camillien-Houde.

De plus, les policiers du Service de police de la Ville de Montréal seront davantage présents aux entrées du Vieux-Montréal et du Vieux-Port, des endroits habituellement prisés par les touristes lors de la longue fin de semaine de Pâques.

Pour ce qui est des rassemblements dans les parcs, Valérie Plante s’en remet aux décisions prises à Québec et a rappelé qu’une partie de soccer, c’est un rassemblement.

Vous pouvez toutefois vous envoyer la balle en maintenant une distance de deux mètres, a-t-elle toutefois nuancé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Grand Montréal

Politique municipale