•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux travailleurs de l'alimentation infectés en Mauricie

Une dame tient un panier de fruits et légumes dans une épicerie.

Une femme achète des aliments dans une épicerie.

Photo : iStock

Sarah Désilets-Rousseau

Des employés de deux marchés IGA ont contracté le coronavirus dans la région

Un employé du supermarché du secteur Shawinigan-Sud a d'abord reçu un diagnostic positif à la Covid-19 samedi. Sobey's affirme que son dernier quart de travail à l'épicerie a eu lieu le 23 mars.

Puis, lundi, un employé du IGA Des Chenaux à Trois-Rivières a su qu'il était infecté par le coronavirus.

Son dernier quart de travail avait eu lieu dix jours plus tôt.

Cinq travailleurs en quarantaine

Dans les deux cas, la santé publique a mené une enquête.

À Shawinigan, cinq autres employés ont été mis en quarantaine, alors qu'à Trois-Rivières, l'employé infecté n'a pas été en contact avec d'autres employés.

Sobeys assure suivre toutes les recommandations demandées par la santé publique.

D'ailleurs, une équipe externe a désinfecté les deux marchés de nuit. Ils sont donc restés ouverts au public.

Des mesures de protection

La responsable des communications chez Sobey's, Anne-Hélène Lavoie, rappelle que pour protéger les employés, Sobey's demande au public de respecter une série de mesures, notamment d'y aller seul, de garder deux mètres de distance en tout temps, de se laver les mains à l'entrée et de tousser dans son coude.

On a un devoir en tant que consommateur de se protéger et de protéger les autres. Par exemple, dans une section, avant de prendre un produit, on magasine avec nos yeux, et on touche seulement à celui qu'on a besoin, indique Madame Lavoie. Elle note que la clientèle répond bien aux demandes des épiciers.

Par ailleurs, chez Sobey's, à l'Association des détaillants en alimentation du Québec et au syndicat des TUAC, qui représentent les employés du secteur alimentaire, on note que les employés sont fiers qu'on considère maintenant leur travail comme essentiel à la société.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Coronavirus