•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Ville de Vancouver réclame 200 M$ d’aide financière provinciale

Le maire de Vancouver, Kennedy Stewart, parle aux médias lors d'une conférence de presse à Vancouver.

Le maire de Vancouver, Kennedy Stewart, parle aux médias lors d'une conférence de presse à Vancouver.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

Les difficultés économiques que vit la Ville de Vancouver depuis le début de la pandémie de la COVID-19 poussent son maire, Kennedy Stewart, à demander au gouvernement provincial un prêt d’urgence de 200 millions de dollars.

Les fonds serviront à s'attaquer à quatre priorités, a annoncé M. Stewart en point de presse mercredi, soit l’implantation des ordonnances sanitaires, le soutien aux communautés vulnérables, notamment celles du quartier Downtown Eastside, le fardeau financier de la Ville et la reprise économique après la crise.

Une situation grave

La Ville perd des millions de dollars chaque semaine, selon M. Stewart, soit entre 4 à 5 millions de dollars en raison de frais non perçus comme les frais de stationnement.

La situation est extrêmement grave.

Kennedy Stewart, maire de Vancouver

Le déficit important dans lequel s'enlise Vancouver ne pourra être comblé dans un avenir rapproché, prévient-il.

Si la crise devait se poursuivre jusqu'à fin décembre, l’un des pires scénarios envisageables, l’impact budgétaire atteindrait 189 millions de dollars, soit l’équivalent d’une augmentation de 24 % de l'impôt foncier.

Dans un scénario plus probable de retour à la normale au 31 août, l'impact budgétaire serait de 111 millions de dollars, une somme qui correspond à une hausse de 14 % de l'impôt foncier.

Une piscine communautaire vide.

La fermeture des centres récréatifs engendre des pertes de revenues importantes pour les municipalités, note le maire, Kennedy Stewart.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

La Ville de Vancouver a récemment mis à pied 1500 employés, principalement des employés des centres communautaires, des bibliothèques et des théâtres, fermés en raison des règles de distanciation sociale en vigueur, selon le directeur adjoint de la Ville, Paul Mochrie.

Autres demandes à la province

Vancouver demande également à Victoria d’élargir le programme provincial de report de l'impôt foncier afin qu’il inclue tous les citoyens, les entreprises et les organismes qui éprouvent des difficultés en raison de la pandémie. 

Le maire réclame également le report du versement d'impôts fonciers non municipaux, mais perçus par la mairie, comme les taxes scolaires provinciales et celles qui aident à payer pour les services de la société des transports TransLink.

Pas d'éclosion dans le Downtown Eastside

La subvention provinciale servirait entre autres à soutenir les résidents du quartier Downtown Eastside, particulièrement vulnérables à la COVID-19.

Il n’y a pas de foyer d’éclosion du virus dans le quartier, annonce le maire. Par contre, la communauté est toujours aux prises avec la crise des opioïdes : 16 personnes sont mortes de surdoses au cours des dernières semaines, déplore M. Stewart.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Politique municipale