•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des autocaravanes pour les travailleurs de la santé devant s'isoler de leur famille

Une rangée de roulottes et d'autocaravanes.

Des citoyens offrent leur autocaravane ou roulottes pour permettre à des travailleurs de la santé de s'isoler.

Photo : CBC/Jackie McKay

À Sudbury, les travailleurs du milieu de la santé souhaitant s’isoler de leur famille afin de limiter les chances de propagation de la COVID-19 pourraient bientôt avoir accès à une autocaravane. C’est l’objectif d’une initiative citoyenne bénévole qui prend de l'ampleur dans la communauté.

Tout a débuté lorsque Chris Whitehead, un résident de la région, a publié sur Facebook vouloir prêter sa caravane motorisée à un travailleur de la santé. Il explique avoir été inspiré par une initiative similaire dans le Sud de la province.

Je me suis dit… j’ai une autocaravane que je n’utilise pas en ce moment. Pourquoi ne pas en faire profiter quelqu’un d’autre?

Chris Whitehead, co-instigateur du projet

C’est alors que Kim Brouzes, une amie de longue date, l’a contacté afin de faire de cette initiative personnelle un projet d’envergure. Je cherchais une manière d’aider ma communauté. [...] En voyant la publication de Chris, j’ai su que c’était la direction à prendre, raconte-t-elle.

Une travailleuse de la santé porte un masque, une blouse et de gants destinés à la protéger.

Des projets visant à offrir un second chez-soi aux travailleurs de la santé devant s'isoler naissent un peu partout au pays.

Photo : La Presse canadienne / JONATHAN HAYWARD

Le duo a alors fait une nouvelle publication sur les réseaux sociaux. 48 heures et plusieurs centaines de partages plus tard, ils étaient inondés de messages de citoyens et d’entreprises voulant participer au projet.

On a dû s’organiser rapidement. Il a des gens qui besoin d’une caravane, d’autres qui veulent en prêter, d’autre qui veulent simplement nous aider, raconte M. Whitehead. Il ajoute tenter de prioriser les travailleurs de la santé ayant des besoins immédiats.

D’ici lundi, ce sont trois familles qui devraient avoir accès à une autocaravane. Mais plusieurs autres pourraient bénéficier du service dans un futur rapproché.

Ressources abondantes

Parmi les partenaires de l'initiative, on compte notamment Dr. Clean Inc., une entreprise de nettoyage. Celle-ci offre de nettoyer gratuitement les véhicules récréatifs offerts par la communauté avant et après qu’ils ne soient empruntés par des travailleurs du milieu de la santé.

Un concessionnaire automobile de la région a également proposé de prêter un certain nombre d'autocaravanes neuves aux travailleurs de la santé.

Et un citoyen a offert un espace de stationnement sur la rue Regent afin d'y placer les véhicules. Les instigateurs du projet mentionnent toutefois favoriser le stationnement des caravanes motorisées près de la maison des travailleurs de la santé.

Je tente de garder les travailleurs de la santé près de leur famille.

Kim Brouzes, co-instigatrice du projet

Si Sudbury est frappé durement par la COVID-19 [...] on va voir s'il est possible d'installer des petites communautés d'autocaravanes pour les travailleurs de la santé, précise M. Whitehead. Il ajoute être en discussion avec la municipalité afin d'évaluer la viabilité de telles installations dans un stationnement d’aréna.

L'aréna actuel du Grand Sudbury.

Un aréna permettrait aux travailleurs de la santé d'avoir accès à des douches et à des toilettes.

Photo : Radio-Canada / Natacha Lavigne

Défis

Si la popularité du projet enthousiasme ses instigateurs, elle entraîne également son lot de défis logistiques inattendus.

Un inconnu m’a contacté afin d’offrir sa tente-roulotte, mais a dit “comment puis-je être certain que vous n’allez pas simplement me la voler?" Je n’avais pas de réponse à cette question!, dit en riant M. Whitehead.

Mais Mme Brouzes a rapidement contacté une avocate. Celle-ci a accepté de préparer un contrat de location bénévolement visant à protéger tous les partis de la transaction.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

L’équipe travaille également avec des conseillers municipaux afin de s’assurer que les autocaravanes puissent être installées dans des stationnements résidentiels et dans la rue sans que cela ne contrevienne à un arrêté municipal.

Pour M. Whitehead, un défi demeure. Je ne suis pas encore certain de comment je pourrai maintenir la distanciation physique tout en livrant les caravanes motorisées. C’est le genre de chose sur lequel il faudra travailler, explique celui qui ira porter sa propre autocaravane chez Dr. Clean Inc. jeudi.

En attendant, Mme Brouzes se réjouit du soutien des Sudburois envers le projet. La communauté s’est déjà rassemblée de façon remarquable par le passé, dit-elle. Et vous savez quoi? On va le faire à nouveau.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !