•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les réparateurs de vélos : service essentiel en C.-B.

Deux personnes sont en train de réparer des vélos dans une boutique.

Les mesures de distanciation sociale sont respectées à R.A.D. Cycles.

Photo : Radio-Canada / Julie Landry

Avant samedi, les réparateurs de vélos n’étaient pas certains de pouvoir continuer à offrir leurs services, même si les autorités sanitaires encouragent les promenades à vélo. Ils sont soulagés d’avoir été officiellement placés sur la liste des services essentiels de la Colombie-Britannique.

Dan Dodman est en train de réparer un vélo dans sa boutique.

Le propriétaire de R.A.D. Cycles, Dan Dodman, s'assure de nettoyer et désinfecter tous les vélos qui entrent dans sa boutique.

Photo : Radio-Canada / Julie Landry

Le printemps est toujours une période occupée pour les réparateurs de vélos, mais, cette année, les réparations sont particulièrement sollicitées. « Nous réparons autant de vélos qu’en temps normal, mais beaucoup de personnes nous apportent des vélos qui n’ont pas été sortis depuis plusieurs années », raconte Dan Dodman, le propriétaire de R.A.D Cycles, une boutique de vélo dans l'est de Vancouver.

Ses clients sont ravis que sa boutique soit encore ouverte et apprécient toutes les mesures mises en place pour assurer leur sécurité.

Beaucoup de gens nous disent qu’on leur apporte une sorte de normalité dans cette période étrange.

Dan Dodman, propriétaire de R.A.D. Cycles

Dan Dodman savait qu'il offrait un service essentiel, mais est rassuré que son statut devienne officiel. « Avant samedi, on ne savait pas trop où on se situait dans l’équation », dit-il.

La porte de la boutique de vélo avec des affiches sur les mesures sanitaires à prendre.

La boutique R.A.D. Cycles a affiché clairement les mesures à suivre pour respecter les règles d'éloignement physique.

Photo : Radio-Canada / Julie Landry

Un nettoyage extrême

Dans la boutique, il y a de nombreux vélos qui arrivent de l’extérieur, c'est pourquoi les employés passent beaucoup de temps à nettoyer et à désinfecter. Dan Dodman admet être inquiet pour leur santé, mais dit que personne n’a de symptômes pour l’instant. Une seule cliente a décidé de reporter sa réparation technique parce qu’elle ne se sentait pas bien.

Le propriétaire de R.A.D. Cycles est heureux de permettre aux Vancouvérois de sortir et rappelle que rouler à moins de 1 mètre de distance entre les vélos, c'est dangereux, COVID-19 ou non.

Notre dossier COVID-19 : les services ouverts ou fermés dans votre région

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Santé