•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : jusqu’à 34 000 cas et 200 morts à Ottawa, selon des projections

La rue Wellington, à Ottawa, au printemps.

La rue Wellington, à Ottawa, au printemps

Photo : Radio-Canada / Jonathan Dupaul

La capitale fédérale pourrait enregistrer entre 11 000 et 34 000 cas de personnes infectées à la COVID-19, selon des modèles analysés. Dans un scénario optimiste, 200 personnes pourraient mourir des suites de la maladie à l'hôpital d'ici le mois d'octobre.

Santé publique Ottawa (SPO) a dévoilé ses projections lors du conseil municipal mercredi. Plus de 70 % des résidents d'Ottawa doivent respecter les règles de distanciation physique pour que le réseau de la santé ait assez de lits aux soins intensifs.

En réduisant les contacts, nous allons aplatir la courbe, baisser le sommet de la courbe et permettre à nos hôpitaux d'avoir la capacité nécessaire, a expliqué en téléconférence la Dre Vera Etches, médecin-chef de SPO.

La Dre Vera Etches, médecin-chef de Santé publique Ottawa.

La Dre Vera Etches, médecin-chef de Santé publique Ottawa (archives)

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

À ce jour, 85 % des résidents respectent les règles de distanciation, selon un sondage mené par SPO. Ces données sont représentatives, a affirmé Vera Etches. Je tiens à remercier tous les habitants d'Ottawa, puisqu’ils font leur part.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Mais les efforts ne doivent pas cesser pour autant, prévient la médecin. Si les mesures d'isolement et de distanciation physique ne sont respectées qu'à un taux de 50 %, le système de santé ne pourra pas faire face adéquatement à la crise de la COVID-19. Il ne pourra pas absorber le grand nombre de personnes malades.

Un graphique.

70 % des résidents doivent respecter les mesures de distanciation physique, selon Santé publique Ottawa.

Photo : Santé publique Ottawa

Avec les projections actuelles, à Ottawa, la courbe pourrait commencer à s'aplatir dès la fin du mois d’avril. Cette courbe semble montrer que le taux d'augmentation du nombre de cas va continuer à baisser, donc le taux d'accélération de la maladie va baisser. Une courbe aplatie ne veut cependant pas dire qu'elle commencera pour autant à descendre. Il est impossible pour le moment d'établir quand le sommet pourrait être atteint, explique Vera Etches.

Quand nous verrons le nombre de décès chuter, c'est là que nous pourrons penser à quand nous pourrons lever certaines restrictions. Mais pour le moment, le nombre de décès ne cesse de croître.

Dre Vera Etches

Projection des décès à l'hôpital d'ici le mois d'octobre

  • 50 % de distanciation physique : jusqu'à 4000 morts
  • 60 % distanciation physique : jusqu'à 2000 morts
  • 70 % distanciation physique : jusqu'à 200 morts

Source : 613covid.ca

Les scénarios, faits en partenariat avec l'Hôpital d'Ottawa et l'Université d'Ottawa, sont moins précis sur une période à long terme. Le défi est comparable à celui de prévoir le moment où un ouragan touchera terre alors qu’il est encore à des milliers de kilomètres de la côte, a expliqué par voie de communiqué le Dr Doug Manuel, médecin et scientifique principal à l’Hôpital d’Ottawa. Les prévisions sont toujours plus exactes à court terme.

Un nouveau décès à Ottawa

Mercredi, SPO a annoncé un septième décès lié à la COVID-19. Le nombre total de cas confirmés sur le territoire est de 429, une hausse de 26 par rapport à mardi.

Santé publique Ottawa a par ailleurs affirmé qu’il y avait de moins en moins de résultats de tests en attente. L’agence pourrait également élargir les critères d’admissibilité aux tests de dépistage sous peu aux familles des travailleurs de la santé et aux personnes qui travaillent dans des commerces jugés essentiels, comme les épiceries.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Coronavirus