•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : les Britanno-Colombiens invités à participer à l’étude clinique d’un traitement

Les chercheurs tentent de recruter 6000 volontaires pour tester l'efficacité de la colchicine.

Des comprimés de colchicine dans leur emballage.

La colchicine est un anti-inflammatoire notamment utilisé dans le traitement de la goutte.

Photo : getty images/istockphoto / Fahroni

Les Britanno-Colombiens atteints de la COVID-19 sont appelés à participer à une étude clinique menée par l’Institut de cardiologie de Montréal en partenariat avec le Centre de contrôle des maladies infectieuses de Vancouver, pour tester un médicament agissant contre les effets de la maladie.

L'étude, baptisée COLCORONA, cherche à mesurer les effets d’un puissant médicament anti-inflammatoire déjà sur le marché, la colchicine, sur des personnes infectées par le coronavirus.

Lancée le 23 mars, elle est financée par le gouvernement du Québec et soutenue par l'entreprise Pharmascience, qui a produit 200 000 comprimés de colchicine et de placebo, et CGI, qui a aidé à créer les outils numériques pour recruter et suivre les patients.

Le président du Centre des maladies infectieuses de Vancouver, Brian Conway, est l’un des médecins responsables de l’étude en Colombie-Britannique. Il veille à ce que toute personne qui est déclarée infectée à la COVID-19 soit informée de l'étude et des modalités de participation.

Le Dr Conway estime qu'il n'y a jamais eu autant d'efforts de la part de la communauté médicale consacrés à une étude clinique depuis la crise du VIH/sida. C'était il y a quand même une trentaine d'années, rappelle-t-il. On voyait un besoin urgent d'évaluer des thérapies.

Les chercheurs, menés par Jean-Claude Tardif, directeur du centre de recherche de l’Institut de cardiologie de Montréal, tentent de trouver 6000 personnes atteintes de la maladie, mais non hospitalisées.

Ce nombre, 6000, c'est un but, précise Brian Conway. Il se peut qu'on n'ait pas besoin de recruter 6000 personnes pour démontrer le bénéfice de la colchicine. En revanche, l'étude clinique suivra le même processus rigoureux que toute autre étude clinique avant d'être déclarée concluante par un comité indépendant.

Critères d'admissibilité à cette étude :

  • Avoir été eu un test de dépistage positif à la COVID-19;

  • avoir 40 ans et plus;

  • ne pas être hospitalisé;

  • être disposé à prendre le médicament ou le placebo pendant 30 jours;

  • pouvoir participer à deux suivis téléphoniques.

Les personnes qui souhaitent participer à cette étude sont invitées à composer le 1 877 536-6837.

Les patients admissibles à cet essai clinique peuvent signer leur formulaire de consentement par courriel et recevoir ensuite rapidement le traitement ou le placebo.

Ils seront suivis pendant 30 jours.

Avec des informations de Mélanie Meloche-Holubowski et Adrien Blanc

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !